Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : deux présidents pour le métro d’Abidjan

Emmanuel Macron et Alassane Dramane Ouattara ont lancé le 30 novembre le projet du métro d’Abidjan. Cet ambitieux projet permettra à 500 000 personnes de se déplacer chaque jour à Abidjan ; le métro les transportant de la périphérie d’Anyama jusqu’aux portes de l’aéroport en traversant 8 des 10 communes de la capitale économique.

La première pierre du métro d’Abidjan a donc été posée lors d’une cérémonie réunissant les présidents français et ivoirien. Alassane Dramane Ouattara Emmanuel Macron ont lancé les travaux du projet du métro d’Abidjan qui s’étendra sur une distance de 37,5 kilomètres et comportera 20 stations, 21 ponts rail-route, un pont viaduc sur la lagune Ebrié, 40 passerelles piétonnes. Le métro reliera la ville d’Anyama (Banlieue Nord d’Abidjan) à la commune abidjanaise de Port-Bouët, au Sud de la capitale économique ivoirienne. Il permettra les déplacements dans la ville d’Abidjan en ralliant en 50 minutes les deux extrémités du trajet.

L’inauguration du chantier a donné l’opportunité à Alassane Ouattara de s’exprimer sur cette nouvelle étape de développement des infrastructures ivoiriennes. Le métro d’Abidjan devrait permettre de transporter à terme « 530.000 personnes par jour, 180 millions de voyageurs par an entre le Nord et le sud d’Abidjan », a le préisdent ivoirien. Selon lui, pour atteindre les objectifs initiaux, le métro bénéficiera de toutes les technologies modernes. « Nous sommes à la fois heureux et fiers d’être aujourd’hui des témoins privilégiés du lancement des travaux de réalisation de la ligne 1 du Métro d’Abidjan (…). Avec une première ligne qui partira d’Anyama à Port-Bouët » a déclaré le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné. La construction du métro vise à  »décongestionner » le district d’Abidjan dont le nombre d’habitants est estimé à près de 5 millions, et devrait rendre plus fluide les déplacements dans cette mégapole dont l’une des ambitions est d’être un  »hub régional de transit ». Selon le gouvernement, les travaux de la première phase des travaux du métro devrait être achevée à la mi-2022.

 Ce projet ambitieux est financé à 100% par la France. La première ligne du projet Métro d’Abidjan bénéficie de l’appui de l’Etat français qui prend entièrement en charge le projet pour un montant total de 1,4 milliards d’euros soit environ 918,34 milliards de francs CFA. Le projet a été discuté entre le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français le 11 juin 2017 à l’Élysée et le financement du métro d’Abidjan est l’un des premiers actes forts de coopération entre Paris et Abidjan depuis l’arrivée de Emmanuel Macron au pouvoir. Les travaux seront exécutés par un consortium comprenant les entreprises Bouygues Travaux publics, Alstom et Colas Rail, et emploiera environ 2.000 personnes. « La France vous a proposé une offre de financement sans précédent 1,4 milliard d’Euros. Jamais une telle offre n’a été proposée au démarrage des travaux d’un train urbain » a déclaré le chef d’Etat français, ajoutant que cet appui est le signe de la confiance qui lie les deux nations.

Source : La Tribune Afrique

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter