Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La réélection d’Alpha Condé pour un 3ème mandat en Guinée agace du côté de Bissau
Umaro Sissoco Embaló

Fustigeant l’illégalité d’un troisième mandat d’Alpha Condé à la tête de la Guinée, le président du voisin bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embaló, s’est emporté au retour d’un voyage en Mauritanie sur une élection qu’il juge illégale.

Ce dernier s’est notamment ému de la position trouble de la CEDEAO dans ce dossier. Et pour cause, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a salué en grandes pompes la victoire de l’homme qui a modifié la constitution guinéenne pour poursuivre sa carrière politique au sommet de « l’olympe ».

« Je ne vais pas le féliciter. C’est ma position personnelle. Je ne le féliciterai pas, car je ne suis pas d’accord avec le déroulement de l’élection », a ainsi martelé Embaló à son arrivée, lundi, sur le tarmac de l’aéroport de Bissau.

Pour rappel, l’intéressé avait qualifié de « coup d’Etat » ce troisième mandat présidentiel lors du sommet des chefs d’Etat de la Cedeao, en août 2020.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le soir du dimanche 20 novembre 2022, un prêtre allemand est porté disparu à Bamako. Il vit au Mali depuis environ 30 ans et enseigne depuis des années à l’Institut de formation islamo-chrétienne de Bamako. « La voiture de Hans-Joachim Lohre a été retrouvée dans un quartier de Bamako non...
Nos consœurs journalistes au Monde Afrique ,Laureline Savoye et Morgane Le Cam, ont enquêté pendant cinq ans, avec la coopération de Kaourou Magassa, journaliste pour TV5 Monde, sur l’association Rayon de soleil de l’enfant étranger (RDSEE), l’un des plus grands organismes français d’adoption agréés et qui serait à l’origine de...
Le premier ministre du Burkina Faso, a critiqué les « partenaires » internationaux de son pays qui n’ont selon lui, « pas toujours été loyaux » dans la lutte antidjihadiste. « Nous pensons, peut être à tort, que certains partenaires n’ont pas toujours été loyaux », a déclaré Apollinaire Kyélem de Tambela, premier ministre burkinabè devant...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...