Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Ghana obtient la libération de deux étudiantes canadiennes kidnappées
Canadiennes enlevées au Ghana

Enlevées la semaine dernière alors qu’elles sortaient d’un taxi de Kumasi, deuxième ville du Ghana, les deux canadiennes âgées respectivement de 19 et 20 ans, et membres de l’ONG, Youth Challenge International, ont finalement retrouvé la liberté mercredi matin, annonce Accra. Qui ne précise pas si paiement d’une rançon il y a eu.

Néanmoins, face au tollé que ce fait divers a eu en Amérique du Nord, les autorités locales ont tenu à préciser que les touristes étaient toujours en sécurité sur le territoire. La police a ainsi rappelé aux voyageurs ne pas commettre d’imprudence superflue. Et cela, “en prenant conscience à chaque instant de l’environnement dans lequel ils se trouvent”.

De son côté, le gouvernement ghanéen a fustigé la multiplication récente des enlèvements d’étrangers dans le pays… Alors que ce dernier avait été épargné jusque-là par ce fléau. Ce qui n’est bien entendu pas le cas du Nigéria voisin, gangrené par le djihadisme symbolisé par les milices de Boko Haram.

Sans surprise, l’économie domestique et le tourisme devraient commencer à ressentir l’effet rebond de cette “mauvaise passe”. Le site France Diplomatie a d’ailleurs accordé une partie plus qu’équivoque à sa rubrique “terrorisme” :

“Dans le contexte des incidents qui ont récemment eu lieu en Afrique de l’Ouest (attaques au Burkina Faso et enlèvement au Bénin), il convient de tenir compte de la menace terroriste régionale qui n’épargne pas le Ghana. Une vigilance accrue est nécessaire, en particulier dans les lieux publics fréquentés par des expatriés.”

A suivre donc…

Crédit photo : Facebook 

Article connexe :

Nigeria : Boko Haram frappe des sites militaires de l’Etat de Borno

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...