Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : le gouvernement souhaite supprimer les visas pour les Africains

Le président béninois, Patrice Talon, a annoncé lundi lors d’une visite au Rwanda qu’il s’engagerait à supprimer les visas pour les Africains désireux de rejoindre le Bénin.

« M’inspirant de l’expérience du Rwanda, j’ai décidé que le Bénin n’exigera plus de visa pour les Africains », a-t-il affirmé en grande pompe lors d’une conférence de presse à Kigali où était présent son homologue, Paul Kagame.

Avant de conclure : « La coopération Sud-Sud peut avoir un vrai sens. Mon espoir est que la coopération entre le Rwanda et le Bénin puisse servir d’exemple. »

Ce dernier n’a toutefois pas évoqué de calendrier précis pour l’application de cette mesure. Quoi qu’il en soit, il devrait s’inspirer du modèle rwandais qui autorise les ressortissants des pays africains à se rendre dans le pays sans effectuer une demande de visa au préalable, et cela depuis le 1er janvier 2013.

Néanmoins, un visa d’entrée leur est octroyé à tout poste frontalier rwandais, bien que certaines nationalités fassent exception à ce principe. Il s’agit des Burundais, Congolais (RD Congo), Kényans, Sud-Africains, Ougandais, Tanzaniens et enfin Mauriciens.

Les deux présidents ont également souligné que l’objectif poursuivi par cette initiative était d’assurer une meilleure coopération entre les pays de la zone sud de l’hémisphère, en particulier en matière commerciale et touristique.

Pour rappel, Kigali et Cotonou s’étaient déjà entendus début 2016 sur la mise en place de liaisons aériennes accrues entre les deux capitales, via la compagnie Rwanda Air.

Sources : Jeune Afrique et Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autorités cap-verdiennes ont confirmé très récemment qu'un centre de formation militaire financé en grande partie par les Etats-Unis ouvrira ses portes en 2018 sur la presqu'île. La structure permettra aux forces de défense et de sécurité locales de progresser à vitesse grand V. Concrètement, "l'Orbit Training Center", comme il...
Nana Akufo-Addo souhaite qu'Accra s'émancipe au plus vite de l'aide financière octroyée depuis 2015 par le Fonds monétaire international (FMI). Le chef d'Etat est en effet "déterminé à mettre en place des mesures irréversibles pour maintenir la stabilité macro-économique du Ghana". Le Ghana doit réapprendre à ne compter que sur lui-même....
Le secteur de la noix de cajou, très en verve en Côte d'Ivoire qui en est le premier producteur mondial, va évoluer sur plusieurs fronts en 2018. Sa production va ainsi augmenter de 5% cette année, tandis que sur le plan fiscal une taxe de 10% (sur la valeur en...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter