Les témoignages devant la commission de vérité gambienne mettant en cause l'ancien président Yahya Jammeh dans l'exécution sommaire en 2005 de quelque 59 migrants ouest-africains devraient conduire à l’établissement des responsabilités pénales, confirment...