Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Nouvelle interception de migrants sénégalais sur le littoral du Sahara occidental - Tribune Ouest Nouvelle interception de migrants sénégalais sur le littoral du Sahara occidental - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nouvelle interception de migrants sénégalais sur le littoral du Sahara occidental

De nouveau la route migratoire des Canaries regagne en activités. En effet, cette route constitue la porte d’entrée vers l’Europe dans l’océan Atlantique.

Une embarcation transportant 130 migrants clandestins sénégalais a été interceptée par une unité de surveillance du littoral du Maroc, le 12 août. L’embarcation s’était échouée du côté de Dakhla, au Sahara occidental.

Des membres « d’une unité de surveillance du littoral ont intercepté samedi au niveau du littoral de la ville de Dakhla une pirogue qui a échoué avec à son bord 130 candidats sénégalais à la migration irrégulière, dont une femme », a indiqué une source proche de la presse.  « Cette pirogue a pris la mer à partir de la localité de Fass Boye, au nord de Thiès, au Sénégal, et comptait rejoindre les îles Canaries » en Espagne.

Cette opération porte à 253 le nombre de candidats à la migration irrégulière originaires d’Afrique subsaharienne débarqués sur les côtes marocaines depuis le 8 août, selon des sources militaires marocaines.

Nombreuses sont les opérations recensées depuis le début du mois d’août. Vendredi 11 août, près de 70 migrants subsahariens avaient été secourus par la marine marocaine alors que leur embarcation était en difficulté au large de Tarfaya (sud du royaume). Les migrants naufragés, avaient alors été ramenés à Laâyoune, port du Sahara occidental.

Le 8 août, les garde-côtes marocains avaient déjà intercepté 56 candidats à l’émigration clandestine au large de Tan-Tan, au sud du Maroc. Le 7 août, 5 cadavres de Sénégalais avaient été retrouvés au large de Guerguerat (Sahara occidental), tandis que la marine marocaine avait porté secours à 189 autres migrants dont l’embarcation avait chaviré. Lorsque les migrant sont repéchés, ils sont généralement rapatriés au Sénégal.

Les observateurs des ONG notent que la route migratoire des Canaries, porte d’entrée vers l’Europe dans l’océan Atlantique, connaît ces dernières semaines un regain d’activités, et ce depuis les côtes du Maroc et du Sahara occidental.

-.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...