Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Niger : des partisans de la junte manifestent près de la base française à Niamey - Tribune Ouest Niger : des partisans de la junte manifestent près de la base française à Niamey - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : des partisans de la junte manifestent près de la base française à Niamey

Des milliers de personnes se sont rassemblées au lendemain d’un sommet de la Cedeao ; laquelle a donné son accord à éventuelle intervention militaire.

Des milliers de partisans de la junte militaire au Niger se sont rassemblés vendredi 11 août près de la base militaire française à Niamey. Les manifestants scandaient des slogans hostiles à la France : « à bas la France, à bas la Cedeao », criaient les manifestants. Ceux-ci ont choisi de se rassembler au lendemain d’un sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao). La Cedeao a d’ailleurs fait connaître ses intentions ; ayant donné son accord à une éventuelle intervention militaire. L’objectif est de rétablir le président nigérien, Mohamed Bazoum. Celui-ci a été renservé le 26 juillet lors d’un putsch orchestré par des militaires.

La Cedeao a ordonné jeudi 10 août à l’issue de son sommet à Abuja, au Nigeria, « l’activation immédiate » de sa force d’intervention. Objectif : il s’agit bien de « restaurer l’ordre constitutionnel » après le coup d’État. Le président du Nigeria, Bola Tinubu, a cependant précisé qu’aucune option n’avait été écartée afin de permettre un retour rapide à l’ordre constitutionnel au Niger. Ceci confirme que l’usage, en dernier recours, de la force n’est pas à exclure. La Cedeao a toutefois ajouté qu’elle continue de privilégier une résolution pacifique de la crise. Toutes les options qui permettraient de résoudre la crise sans intervention armée est scrutée avec acuitée.

Une nouvelle réunion des chefs d’état-major de la Cedeao est prévue ce samedi, 12 août au Ghana, selon des sources militaires régionales. Par ailleurs, le président de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, a interpellé vendredi les putschistes à propos de « l’urgence de stopper l’escalade avec l’organisation régionale , la défiance à son égard et la poursuite de la séquestration du président Bazoum dans des conditions qui se dégradent de façon inquiétante ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...