Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Sénégal : Macky Sall renonce à l'élection présidentielle 2024 - Tribune Ouest Sénégal : Macky Sall renonce à l'élection présidentielle 2024 - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : Macky Sall renonce à l’élection présidentielle 2024
senegal macky sall renonce presidentielle - TribuneOuest

Au Sénégal, le chef de l’État Macky Sall, a finalement annoncé qu’il ne se représenterait pas à l’élection présidentielle de 2024. Celui-ci entretenait un certain flou sur un potentiel troisième mandat , jugé illégal par ses opposants et à l’origine d’émeutes particulièrement violentes et meurtrières.

« Mes chers compatriotes, ma décision, longuement et mûrement réfléchie, est de ne pas être candidat à la prochaine élection du 25 février 2024 ».

Lundi 3 juillet 2023, le président sénégalais Macky Sall a annoncé à la télévision publique dans la soirée, qu’il ne sera finalement pas candidat à un troisième mandat lors de l’élection présidentielle de février 2024, alors que le pays connait de vives tensions depuis le début du mois de juin.

Élu en 2012, puis réélu en 2019, Macky Sall, 61 ans, avait fait réviser la Constitution en 2016. Celle-ci stipule depuis que « nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs », mais il justifiait que cela ne le concernait pas puisqu’il avait exercé son premier mandat avant la réforme.

Au début du mois de juin, des violences ont éclaté quand son principal opposant, Ousmane Sonko, a été condamné à deux ans de prison dans une affaire de viols le rendant inéligible aux présidentielles. Des violences, à l’origine de 24 morts selon Amnesty International, fermement condamnées par Macky Sall.

« J’ai un code d’honneur »

« Le Sénégal dépasse ma personne et il est rempli de leaders capables de pousser le pays vers l’émergence », a déclaré Macky Sall lors de son allocution à la télévision. « On a tant spéculé, commenté ma candidature à cette élection (…) Mes priorités portaient surtout sur la gestion d’un pays, d’une équipe gouvernementale cohérente et engagée dans l’action pour l’émergence, surtout dans un contexte socio-économique difficile et incertain », a-t-il précisé.

 » J’ai une claire conscience et mémoire de ce que j’ai dit, écrit et répété, ici et ailleurs, c’est à dire que le mandat de 2019 était mon second et dernier mandat « , ajoutant :  » j’ai un code d’honneur et un sens de la responsabilité historique qui me commandent de préserver ma dignité et ma parole. « 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...