Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Journée mondiale de l'Océan : le Togo se mobilise - Tribune Ouest Journée mondiale de l'Océan : le Togo se mobilise - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Journée mondiale de l’Océan : le Togo se mobilise

Le 8 juin 2023, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan, le ministre togolais de l’Économie maritime et de la pêche, Kokou Tengue est allé à la rencontre des acteurs du secteur.

Ce 8 juin 2023, était une journée dédié : journée mondiale de l’Océan. Au Togo, ce fut l’occasion pour le ministre de l’Économie maritime et de la pêche, Kokou Tengue, de sensibiliser les acteurs du secteur et autres usagers de la mer à la préservation de ce bien naturel. Il était question d’attirer l’attention de toutes ces personnes qui vivent des activités autour de l’océan pour qu’elles prennent conscience de la nécessité de les protéger les océans.

Près de la frontière avec le Ghana, l’effervescence régnait : pêcheurs, mareyeurs, revendeuses de poissons fumés ont délaissé momentanément les barques, filets et paniers, à l’occasion d’une rencontre avec Kokou Tengue, le ministre de l’Économie maritime et de la pêche : « Nous avons voulu attirer leur attention sur l’importance des océans pour la vie sur la terre et sur le respect qui doit être dû à l’océan, à la règlementation ; éviter les plastiques, éviter tout ce qui peut nuire à la santé des océans. »

Au Togo, le secteur de la pêche est un secteur stratégique qui emploie près de 22 000 personnes. 85% des échanges commerciaux passent par la mer. La journée mondiale de l’Océan a donné ce jour l’opportunité aux acteurs de ce secteur économique de s’exprimer, se mobiliser et aborder les sujets qui leur tiennent à cœur.

Plusieurs sujets ont ainsi été évoqués notamment la pollution marine comme la présence des plastiques dans la mer, qui affecte l’activités des pêcheurs. Une femme, revendeuse de poissons fumés, lance : « À cette occasion, je voudrais dire à nos époux, nos frères ou nos pères, qui sont pêcheurs et présents ici, que par le passé, il n’existait pas d’eau en sachets plastiques. Je souhaite donc que lorsqu’ils amènent l’eau sur leurs embarcations en mer, qu’ils prennent le soin de ramener les sachets dans des poubelles, au lieu de les jeter dans l’eau ».

Les défis sont nombreux, de nouveaux risques étant apparus. Il faut dorénavant se préoccuper des risques liés à la montée des eaux, la surpêche, l’érosion côtière entre autres.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...