Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo radié de la liste électorale ne veut pas que son nom soit "sali" - Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo radié de la liste électorale ne veut pas que son nom soit "sali" -
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo radié de la liste électorale ne veut pas que son nom soit « sali »
cote divoire laurent gbagbo - TribuneOuest

Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien, radié de la liste électorale a annoncé jeudi 8 juin 2023 qu’il ne laisserait pas son nom être « sali ».

« Non, non et non, je ne laisserai pas mon nom sali sans me battre. Je suis encore debout ! »

C’est ainsi que Laurent Gbagbo s’est défendu lors d’une déclaration à la presse, après avoir déposé lui-même un recours dans un bureau de la Commission électorale indépendante (CEI), à Abidjan, afin d’être inscrit sur la liste électorale et pouvoir voter aux élections locales prévues le 2 septembre prochain.

Lors d’une déclaration, l’ancien chef d’État s’est insurgé : « On n’a pas mis mon nom sur la liste électorale prétextant que j’ai été condamné après un procès parce que j’aurais braqué la BCEAO. Je réfute avec vigueur une telle accusation ». 

Laurent Gbagbo a été acquitté par la justice internationale de crimes contre l’humanité commis lors de la crise post-électorale de 2010-2011 mais reste sous le coup d’une condamnation à 20 ans de prison en Côte d’Ivoire pour le braquage de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en 2011.

Climat politique de nouveau tendu

Après avoir avancé plusieurs arguments pour demander sa réinscription sur la liste électorale, et notamment le fait qu’il n’est jamais été convoqué pour son procès, il a déclaré : « J’ai été président d’octobre 2000 à avril 2011. On ne juge pas un ancien président n’importe comment devant n’importe quelle juridiction ». 

Ces dernières semaines le climat politique s’est de nouveau tendu. Le 2 septembre prochain se tiendront les élections municipales et régionales avec près de huit millions d’électeurs attendus aux urnes. La prochaine présidentielle se tiendra quant à elle en 2025.

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...