Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Burkina Faso : fermeture des locaux d’un journal d’investigation - Tribune Ouest Burkina Faso : fermeture des locaux d’un journal d’investigation - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : fermeture des locaux d’un journal d’investigation

Les autorités ont mis sous scellés le siège du bimensuel « L’Evénement » en raison d’un contentieux fiscal. 

C’est un contentieux fiscal qui est à l’origine de la fermeture des locaux du journal burkinabé d’investigation L’Evénement. Ceux-ci ont été mis sous scellés par les autorités. Cette décision est décriée par la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) qui le dimanche 4 juin a dénoncé « une instrumentalisation du fisc ».

« Le siège du journal a bien été mis sous scellés vendredi matin par le service des impôts », a déclaré le directeur de publication du bimensuel d’investigation, Atiana Serge Oulon. « Il est difficile de ne pas faire le lien entre le travail de ce journal d’investigation et sa fermeture manu militari par les impôts », a regretté la SEP dans un communiqué dimanche. « L’instrumentalisation du fisc et des services publics en général pour faire taire les voix discordantes ou pour mettre au pas les empêcheurs de tourner en rond est une entreprise dangereuse et contreproductive dont il faut se départir », poursuit la SEP.

Le pays est dirigé depuis septembre 2022 par le capitaine Ibrahim Traoré. Celui-ci a accédé au pouvoir par un putsch. En mars, son gouvernement avait assuré rester « fondamentalement attaché » à la liberté d’expression, quelques jours après la suspension de la diffusion de la chaîne France 24. En avril, les correspondantes des quotidiens français du Monde et de Libération avaient été expulsées du pays.

Depuis 2015, le Burkina Faso vit des heures sombres, sous le joug de violences perpétrées par des groupes djihadistes liés à l’Etat islamique et Al-Qaida. Depuis 2015, 10 000 morts, civils et militaires, selon des ONG, sont à déplorer sur le territoire.

Un rapport de Reporters sans frontières (RSF) paru en avril, fait état de la situation déplorable dans laquelle se trouve la bande sahélienne dont fait notamment partie le Burkina Faso. Cette zone géograhique d’Afrique est en train de devenir « la plus grande zone de non-information de l’Afrique ». La presse locale et internationale fait face à une « dégradation constante » de ses conditions de travail depuis dix ans, précise le rapport.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...