Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Gambie : un plan de justice transitionnelle pour juger Yahya Jammeh - Tribune Ouest Gambie : un plan de justice transitionnelle pour juger Yahya Jammeh - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : un plan de justice transitionnelle pour juger Yahya Jammeh

Le gouvernement de Gambie vient de présenter lors d’une conférence un projet détaillé sur la mise en place de cette justice transitionnelle.

Il y a un an déjà, le gouvernement de la Gambie avait annoncé son intention de poursuivre l’ancien dictateur et 69 complices, et ce, en accord avec l’une des recommandations de la Commission vérité et justice de son pays, qui avait soulevé la question des crimes d’assassinats, d’actes de tortures, de disparitions forcées, de viols.

Il est dorénavant question d’un plan de projet détaillé sur la mise en place de cette justice transitionnelle. Ce plan prévoit la création d’un bureau d’un procureur spécial indépendant qui devra enquêter et poursuivre les crimes de l’ère Yahya Jammeh. Le projet prévoit également la création d’un tribunal mixte hybride entre la Gambie et la Cédéao, à l’instar de celui mis en place par le Sénégal et l’Union africaine pour juger Hissein Habré auTchad.

La question du coût budgétaire est aussi un épineux. En effet il apparait que ce n’est pas moins de 43 millions de dollars américains qu’il faudra injecter pour mettre en place ce double mécanisme et financer les enquêtes. L’Union européenne s’est engagée à hauteur de 9 millions d’euros au cours de de la conférence des donateurs. Le Royaume-Uni, les États-Unis ou bien encore le Qatar ont confirmé également qu’ils contribueraient, sans pour autant annoncer les montants des aides allouées.

Selon Reed Brody, avocat de la Commission internationale de juristes qui appui les victimes de Yaya Jammeh, est optimiste bien que conscient de la lenteur de la mise en place d’un procès  et de la patience dont les victimes dont devoir faire preuve.  « Ça fait déjà six ans que Yahya Jammeh n’est plus au pouvoir. On a eu une commission Vérité excellente qui a presque tout dévoilé. Mais ça ne va pas être tout de suite. La mise en place de ces structures va prendre du temps, malheureusement pour les victimes qui attendent déjà pour certaines depuis vingt ans. Mais c’est un premier pas vraiment important qu’on vient de franchir. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...