Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Burkina Faso : une nouvelle attaque terroriste cause la mort de 33 civils  - Tribune Ouest Burkina Faso : une nouvelle attaque terroriste cause la mort de 33 civils  - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : une nouvelle attaque terroriste cause la mort de 33 civils 

Une attaque terroriste a pris pour cible des maraîchers, dans l’ouest du pays.

Ce sont des assaillants « lourdement armés » qui ont ont tiré sur des maraîchers, le jeudi 11 mai, dans l’ouest du pays. On déplore à l’issue de cette attaque présumée djihadiste, la mort de 33 civils. « Dans la soirée du jeudi 11 mai, aux environs de 17 heures, le village de Youlou, dans le département de Tchériba, province du Mouhoun, a subi une attaque terroriste lâche et barbare », a déclaré samedi 13 mai, le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga. « Les hommes armés ont pris pour cible les paisibles citoyens occupés à leurs activités de maraîchage au bord du fleuve », a poursuivi M. Bassinga, précisant que le « bilan provisoire » fait « état de 33 personnes tuées ».

La présence d’assaillants « lourdement armés » et « à bord de motos », a été confirmée par des témoins de la scène. Ces hommes ont « tiré » sur les maraîchers « sans distinction ». Ceux-ci ont également incendié des habitations et des greniers, avant de quitter les leurs de leurs exactions.

Le gouverneur a invité les populations à « redoubler de vigilance et poursuivre la collaboration avec les forces combattantes pour une victoire totale contre le terrorisme et le retour définitif de la paix et la sécurité dans la région ».

Cette attaque fait suite à l’enlèvement d’un préfet par des hommes armés, retrouvé mort lundi dans une forêt de l’ouest du pays. Les épisodes terroristes se multiplient, à une fréquence de plus en plus rapprochée.

L’état d’urgence est en vigueur depuis mars dans huit des treize régions du pays. Il a été prolongé vendredi de six mois par l’Assemblée législative de transition. Instauré depuis 2018, l’état d’urgence et sa prolongation visent notamment à « donner plus d’opportunités et de moyens aux forces de défense et de sécurité [pour]poursuivre leurs actions de sécurisation du pays », selon la ministre de la justice, Bibata Nebié Ouedraogo.

En avril, les autorités de la transition au Burkina Faso ont également décrété la « mobilisation générale », afin de « donner à l’Etat tous les moyens nécessaires » pour faire face aux attaques djihadistes.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...