Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Guinée : reprise du dialogue sur fond d’interpellation de deux militants de la société civile - Tribune Ouest Guinée : reprise du dialogue sur fond d’interpellation de deux militants de la société civile - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : reprise du dialogue sur fond d’interpellation de deux militants de la société civile

Abdoul Sacko et Ismaël Diallo, Deux membres d’organisations réclamant le retour des civils à la tête du pays, ont été arrêtés samedi pour des raisons non connues. Ils ont été relâchés par la suite.

En Guinée samedi, Abdoul Sacko et Ismaël Diallo, deux militants investis dans le retour des civils au pouvoir ont été arrêtés. Le ministère de la justice a exigé des explications, sur l’interpellation des deux militants de la société civile. Ils sont accusés d’être susceptible de remettre en cause la tentative de reprise du dialogue entre l’opposition et la junte au pouvoir. Les gendarmes auraient interpellé les deux hommes en dehors des procédures. En conséquence, le ministère demande au parquet un « rapport circonstancié » et assure qu’il ne « tolérera aucune démarche violant les droits de tous citoyens en conflit avec la loi ».

Les deux militants font partie d’organisations réclamant le retour des civils à la tête du pays dirigé par des militaires depuis septembre 2021. Sous la pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), La junte a accepté de céder la place à des civils d’ici fin 2024.

Abdoul Sacko est un membre des Forces vives, une coalition des principaux partis, de syndicats et d’organisations opposées à la junte. Les Forces vives ont dénoncé les interpellations de samedi comme un « acte liberticide […] qui compromet les démarches entamées par les autorités religieuses pour calmer les tensions socio-politiques ».

Les Forces vives viennent de reporter une manifestation contre la junte afin de permettre une médiation des autorités religieuses. Une rencontre entre les Forces vives, le gouvernement et des religieux est envisagée dans les jours qui viennent.

L’opposition accuse la junte de confisquer le pouvoir et de vouloir faire taire toutes les voix discordantes soit en arrêtant des personnalités, soit en menant des enquêtes judiciaires.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...