Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
La CEDEAO et la lutte contre le terrorisme au Sahel : Une collaboration essentielle - La CEDEAO et la lutte contre le terrorisme au Sahel : Une collaboration essentielle -
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La CEDEAO et la lutte contre le terrorisme au Sahel : Une collaboration essentielle
cedeao terrorisme sahel - TribuneOuest

Depuis plusieurs années, la région du Sahel en Afrique de l’Ouest est confrontée à une menace grandissante : le terrorisme. Pour faire face à cette situation préoccupante, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a joué un rôle crucial dans la coordination des efforts régionaux pour lutter contre ce fléau.

La CEDEAO, créée en 1975, est une organisation régionale composée de 15 pays membres, dont certains sont directement touchés par le terrorisme au Sahel, tels que le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Face à cette menace transnationale, la CEDEAO a mis en place une stratégie globale pour lutter contre le terrorisme et assurer la sécurité dans la région.

La CEDEAO, une organisation essentielle à la sécurité au Sahel

La coopération régionale est au cœur de l’approche de la CEDEAO. Elle a mis en place plusieurs mécanismes pour favoriser la coordination et l’échange d’informations entre les États membres. Par exemple, le Mécanisme de coordination des activités de lutte contre le terrorisme (MCAT) permet aux pays de partager des renseignements, d’harmoniser leurs politiques de sécurité et de mener des opérations conjointes.

De plus, la CEDEAO a renforcé la coopération sécuritaire en développant des initiatives telles que le G5 Sahel, qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Ce partenariat stratégique vise à renforcer la capacité des pays membres à lutter contre le terrorisme, en particulier à travers des opérations militaires conjointes et des programmes de développement.

La CEDEAO a également adopté des mesures pour lutter contre le financement du terrorisme et prévenir la radicalisation. Elle encourage les États membres à renforcer leur cadre législatif en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, et à coopérer avec les partenaires internationaux pour échanger des bonnes pratiques.

Lutte anti-terroriste

Malgré ces efforts, la lutte contre le terrorisme au Sahel reste un défi majeur. Les groupes terroristes tels que Boko Haram, Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) continuent de mener des attaques meurtrières, menaçant la stabilité et le développement de la région.

Pour renforcer la réponse régionale, il est crucial que la CEDEAO continue de mobiliser les ressources nécessaires pour soutenir les États membres dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme. Cela comprend le renforcement des capacités des forces de sécurité nationales, l’amélioration de la gouvernance et du développement socio-économique dans les zones touchées, et la coordination des actions avec d’autres partenaires internationaux, tels que l’Union africaine et les Nations Unies.

En conclusion, la CEDEAO joue un rôle essentiel dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Grâce à sa coordination régionale, à ses mécanismes de coopération et à ses initiatives de prévention, elle contribue à renforcer la sécurité

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...