Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
La Gambie rejoint le programme d’Africa50 - Tribune Ouest La Gambie rejoint le programme d’Africa50 - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Gambie rejoint le programme d’Africa50

La Gambie se joint à Africa50, une plateforme panafricaine d’investissements dans les infrastructures. La Gambie a signé un protocole d’accord pour la gestion et l’exploitation du « pont de la Sénégambie »

Le gouvernement de la Gambie a signé un protocole d’accord avec Africa50, dans la perspective d’inclure le pont de la Sénégambie dans le programme d’Africa50 dédié au recyclage d’actifs. Le recyclage d’actifs est une démarche innovante permettant aux États de tirer profit des infrastructures existantes au moyen de concessions octroyées au secteur privé. Les fonds recueillis sont alors réinvestis dans d’autres projets prioritaires. Dans le cadre de cet accord, Africa50 doit gérer et exploiter le pont de la Sénégambie sous la forme d’un partenariat public-privé.

Ainsi en tant que concessionnaire principal, Africa50 promet faire appel à des investisseurs de premier plan dans les infrastructures pour les associer à un consortium. Il s’agit d’apporter de l’expertise assurant l’entretien adéquat de l’infrastructure du pont et l’amélioration du système de paiement des péages. En outre, Africa50 mobilisera investisseurs et financiers majeurs pour lever les fonds nécessaires au financement du capital initial.

Le pont de la Sénégambie a été inauguré en 2019. Il se présente comme un axe économique et stratégique reliant les parties nord et sud de la Gambie et du Sénégal. Par extension il relie également les pays de la CEDEAO à travers le corridor entre Dakar et Lagos.

Le ministre des Finances et des Affaires économiques de Gambie, Seedy K. M. Keita, a déclaré : “Nous sommes heureux d’être l’un des premiers pays à participer au programme de recyclage des actifs d’Africa50. Nous pensons que cette initiative aidera la Gambie à se redresser après la crise du Covid-19 et qu’elle accélérera le développement d’infrastructures essentielles dans le pays. Notre objectif est d’utiliser les capitaux obtenus grâce au pont de la Sénégambie pour développer d’autres infrastructures prioritaires qui bénéficieront au peuple gambien et stimuleront l’économie”.

“Nous sommes ravis d’inclure le pont historique de la Sénégambie dans notre programme de recyclage d’actifs. Africa50 considère que le recyclage d’actifs peut changer la donne, en permettant aux gouvernements de lever des fonds auprès du secteur privé pour accélérer la réalisation d’infrastructures. Ce mécanisme financier permet de libérer le capital investi dans des infrastructures existantes pour financer de nouvelles infrastructures, sans alourdir la dette publique. C’est une initiative qu’Africa50, avec le soutien de la Banque africaine de développement, a proposé aux pays africains d’adopter et nous sommes heureux qu’ils reconnaissent la valeur qu’elle apporte à leur programme de développement”, a précisé quant à lui Alain Ebobissé, directeur général d’Africa50.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...