Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Sahel : Trafic de faux médicaments dans les régions de l'ouest, l'ONU s'inquiète - Sahel : Trafic de faux médicaments dans les régions de l'ouest, l'ONU s'inquiète -
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sahel : Trafic de faux médicaments dans les régions de l’ouest, l’ONU s’inquiète
sahel trafic medicaments - TribuneOuest

Les Nations unies sont inquiètes du trafic de faux médicaments dans plusieurs pays du Sahel. En effet, entre 19% et 50% des molécules qui circulent en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, sont de moins bonnes qualité que la norme, voire falsifiées.

Selon un rapport publié mardi 31 janvier 2023, par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), « Jusqu’à 50% des médicaments dans des pays du Sahel sont de qualité inférieure à la norme ou falsifiés », concernant particulièrement cinq pays de la région : la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso.

« Les médicaments concernés sont soustraits de la chaîne d’approvisionnement à partir de l’Europe et dans une moindre mesure de la Chine et d’Inde. Ils passent souvent à travers les ports de mer de Guinée, du Ghana, du Bénin et du Nigeria avant d’être acheminés au Sahel », d’après le rapport. « Même s’il n’y a pas de données fiables sur toutes les quantités objet de trafic suivant des formes et des voies variées dans les pays du Sahel, les études indiquent un pourcentage de médicaments de qualité inférieure ou falsifiés sur le marché allant de 19% à 50% ».

Trafic

Au Sahel, ainsi que dans les pays voisins, « la forte prévalence des maladies infectieuses comme le paludisme et les défis en termes de disponibilité et d’accès aux soins de santé créent un environnement dans lequel la demande en produits et services médicaux n’est pas pleinement satisfaite à travers des circuits formels ».

Ces produits passent des employés de firmes pharmaceutiques aux agents de sécurité, aux vendeurs de rue.

« Malgré l’implication souvent annoncée des groupes terroristes et des groupes armés non étatiques dans le trafic de médicaments au Sahel, de nombreux cas répertoriés montrent qu’elle est limitée et tourne autour de la consommation de ces produits médicaux et des taxes prélevées dans les zones sous leur contrôle et par lesquels transitent ou arrivent ces médicaments », indique encore le rapport.

Ce dernier conclue : « Les traitements non efficaces liés à ce trafic de produits médicaux réduisent la confiance dans le système de santé et le gouvernement« .

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...