Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Mali : Un homme condamné à mort après le meurtre en 2019 de trois casques bleus - Mali : Un homme condamné à mort après le meurtre en 2019 de trois casques bleus -
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : Un homme condamné à mort après le meurtre en 2019 de trois casques bleus
mali condamne meurtre casques bleus - TribuneOuest

Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal.

Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l’Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation à mort d’un homme, dont l’identité n’a pas été rendue publique par le tribunal malien à l’origine du jugement.

Culpabilité de l’accusé

Le 22 février 2019, cet homme avait tué trois casques bleus guinéens alors en mission sur la route de Siby, dans le sud du Mali.

« Le tribunal de Bamako a reconnu l’accusé coupable d’actes de terrorisme, d’association de malfaiteurs, de meurtre, de vol qualifié et de possession illégale d’armes à feu », a indiqué la mission des Nations unies dans un communiqué.

A l’époque, un élu de Siby avait confié qu’il ne s’agissait pas d’une attaque terroriste, mais d’« un braquage qui a mal tourné ». Selon lui, « ce sont des casques bleus de l’ONU permissionnaires qui allaient en Guinée. Ils ont été braqués par des malfrats, qui visiblement ont paniqué et ont tiré ».

La Minusma lutte contre les attaques faites aux casques bleus

Depuis qu’un moratoire sur les exécutions a été institué en 1980, la peine de mort n’est pourtant plus appliquée au Mali.

La mission de l’ONU au Mali a expliqué dans un communiqué que « ce procès s’inscrit dans le cadre des efforts de la Minusma pour améliorer la réponse judiciaire aux attaques contre les casques bleus ».

La Minusma compte 12 388 militaires et 1 598 policiers internationaux. 165 décès ont été enregistrés depuis 2013.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...