Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : la coordonnatrice de l’ONU déclarée indésirable par la junte

La junte au pouvoir reproche officiellement à Barbara Manzi d’avoir « jeté le discrédit » sur le pays en décidant « unilatéralement » de retirer le personnel non essentiel de l’ONU à Ouagadougou. 

Barbara Manzi, la coordonnatrice de l’ONU au Burkina Faso, a été déclarée « persona non grata » et « priée de quitter le pays », dès vendredi, par la junte au pouvoir alors que le pays est en proie à crise sécuritaire en raison des attaques djihadistes récurrentes.

La ministre des affaires étrangères, Olivia Rouamba, a justifié l’expulsion de Barabra Manzi an arguant fait que Mme Manzi a décidé « unilatéralement » de retirer le personnel non essentiel de l’ONU à Ouagadougou. « C’est jeter le discrédit, ternir l’image du pays et décourager les potentiels investisseurs. C’est inconcevable et nous devons prendre nos responsabilités », a précisé la ministre.

« Au-delà de ces faits, il nous est revenu que Mme Manzi prédisait le chaos au Burkina Faso dans les prochains mois. Nous ne savons pas sur quelles bases elle peut le faire. De gros efforts sont faits sur le plan sécuritaire et l’ONU devrait se constituer en structure de soutien », a ainsi déclaré la ministre.

Mme Rouamba a toutefois souhaité faire la différence entre « la personne de Mme Manzi et l’ONU », avec laquelle le Burkina « garde toujours une très bonne coopération ».

Outre la « demande du retrait du personnel non essentiel », il est aussi reproché à Mme Manzi une « tentative d’influence négative » et de « s’immiscer dans les affaires politiques du Burkina ». Cette expulsion intervient quelques jours après celle de deux Français qui travaillaient pour une société burkinabée et qui étaient soupçonnés par les autorités d’être des espions.

Barbara Manzi, était également coordonnatrice humanitaire de l’ONU en poste au Burkina Faso depuis août 2021.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32