Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Côte d’Ivoire : retrait progressif des troupes envoyées au Mali - Tribune Ouest Côte d’Ivoire : retrait progressif des troupes envoyées au Mali - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : retrait progressif des troupes envoyées au Mali

La Côte d’Ivoire et la Minusma, c’est fini. Les Ivoiriens rapatrient leurs troupes situées au Mali. Alors même que le Royaume-Uni a annoncé qu’il retirerait ses troupes « plus tôt que prévu ».

La Côte d’Ivoire a pris la décision de retirer progressivement ses troupes présentes au Mali au sein de la Minusma, la mission de paix de l’ONU. Ainsi, les autorités ivoiriennes ont adressé un message aux Nations unies, précisant que le retrait s’effectuerait d’ici août 2023.

« Par ordre du gouvernement de Côte d’Ivoire, la Mission permanente confirme le retrait progressif des personnels militaires et de police, ivoiriens déployés au sein de la Minusma » indique une lettre de la Mission permanente de la Côte d’Ivoire à l’ONU. « La relève de la compagnie de protection basée à Mopti, ainsi que le déploiement des officiers d’état-major et des officiers de police prévus respectivement en octobre et novembre 2022, ne pourront plus être effectués » explique encore ce message.

La Côte d’Ivoire déclare également que les militaires et autres éléments présents au sein de la Minusma ne seront pas relevés en août 2023.

Même si la raison officielle n’est pas clairement énoncée, on sait mais les relations entre la Côte d’Ivoire et le Mali sont très difficiles depuis plusieurs mois. Et ce en depuis l’arrestation en juillet des 49 militaires ivoiriens à Bamako, capitale du Mali. Aisni 46 d’entre eux sont toujours détenus au Mali. La junte au pouvoir accuse les militaires ivoiriens d’être des mercenaires. La version est autre côté ivoirien ; Abidjan assurant que les militaires devaient participer à la sécurité du contingent allemand des casques bleus au Mali.

Hier, c’est le Royaume-Uni qui a annoncé vouloir retirer du Mali, ses troupes « plus tôt que prévu ». Londres semble peu apprécier le rapprochement de la junte au pouvoir à Bamako depuis 2020 avec le groupe paramilitaire Wagner, proche du régime russe.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...