Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : Militaires maliens et djihadistes accusés d’exactions par l’ONU
mali militaires djihadistes exactions onu - TribuneOuest

La Minusma (la Mission de l’ONU au Mali) a publié un document faisant état de 375 violations des droits humains entre juillet et septembre 2022.

Une note trimestrielle de la Minusma fait état de 375 violations des droits humains au troisième trimestre 2022, dont des massacres et exactions contre des civils.

« 163 sont imputées aux groupes djihadistes, 162 à l’armée malienne, 33 aux milices et autres groupes armés d’autodéfense communautaire et 17 aux groupes armés signataires de l’accord de 2015 pour la paix dans le nord du Mali », selon le document consulté le 10 novembre par l’AFP.

Des corps retrouvés

D’après le document de l’ONU, « dans le centre du Mali où les FaMa (Forces armées maliennes) mènent depuis le début de l’année une opération de grande ampleur, souvent accompagnées de personnel militaire étranger, 14 corps ont été retrouvés mort les mains liées à Gassel et 43 personnes ont été tuées à Gouni, tous des civils ».

« Le 16 juillet, au moins six personnes dont une femme ont été tuées, trois enlevées et deux autres blessées dans la région de Ségou, par des présumés éléments du JNIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans) », écrit l’ONU, « imputant à ces mêmes éléments la mort de neuf personnes (huit hommes et une femme) tuées sept jours plus tard lors d’une attaque contre le village de Bobosso, dans la région de Bandiagara ».

L’armée malienne a déjà été accusée de massacres de masse de civils, et les relations entre les autorités maliennes et ses partenaires (notamment l’ONU), se sont très nettement tendues ces derniers mois.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Assemblée nationale du Sierra Leone, a voté à l’unanimité une loi pour qu’un tiers des députés soient des femmes. Maintenant que le texte a été approuvé, il doit être signé par Julius Bio, le président, afin d’entrer en vigueur. C’était l’une des grandes promesses de campagne présidentielle de 2918 du...
Une étude collective parue dans « L’Information psychiatrique (Cybercriminalité et occultisme chez des adolescents ivoiriens) » menée par l’anthropologue ivoirien Paulin Konan, chargé de recherches à l’Institut national de santé publique (INSP), révèle le lien entre cybercriminalité et maraboutage. « Je suis obligé d’attacher les Blancs pour qu’ils puissent m’envoyer l’argent sans s’en...
Moussa Dadis Camara, qui devait comparaître pour le massacre de septembre 2009, s’est vu renvoyé son affaire au 12 décembre 2022. « Vous avez une semaine, M. Camara, l’audience est levée », s’est ainsi exprimé Ibrahima Sory Tounkara, le président du tribunal où paraissait Moussa Dadis Camara, après seulement douze minutes passées...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...