Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : Le colonel Mamadi Doumbouya dit accepter de rendre le pouvoir aux civils dans deux ans
guinee colonel mamadi doumbouya pouvoir civils deux ans - TribuneOuest

En Guinée, le colonel Mamadi Doumbouya, le chef de la junte qui a pris le pouvoir par la force le 5 septembre 2021, avait jusqu’ici dit qu’il resterait à la tête de l’État pendant trois ans. Mais la Cédéao menaçant de prendre des sanctions plus sévères, il a finalement annoncé qu’il rendrait le pouvoir aux civils dans deux ans.

« Dans un compromis dynamique, les experts de la Cédéao et de la Guinée ont conjointement développé un chronogramme consolidé de la transition étalé sur vingt-quatre mois », dit ce documentaire transmis vendredi 21 octobre à un correspondant de l’AFP et publié sur les réseaux sociaux par la junte.

Nouveau calendrier en vue

Un calendrier qui prendra effet à compter du 1er janvier 2023, a indiqué M. Doumbouya. Il devrait être présenté au prochain sommet de la Cédéao « pour son approbation afin de déclencher sa mise en œuvre ».

La Cédéao a considéré qu’un délai de trois ans étaient inacceptable et avait laissé la Junte un moins pour présenter un calendrier « raisonnable et acceptable », sans quoi, des « sanctions plus sévères » seraient appliquées.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Assemblée nationale du Sierra Leone, a voté à l’unanimité une loi pour qu’un tiers des députés soient des femmes. Maintenant que le texte a été approuvé, il doit être signé par Julius Bio, le président, afin d’entrer en vigueur. C’était l’une des grandes promesses de campagne présidentielle de 2918 du...
Une étude collective parue dans « L’Information psychiatrique (Cybercriminalité et occultisme chez des adolescents ivoiriens) » menée par l’anthropologue ivoirien Paulin Konan, chargé de recherches à l’Institut national de santé publique (INSP), révèle le lien entre cybercriminalité et maraboutage. « Je suis obligé d’attacher les Blancs pour qu’ils puissent m’envoyer l’argent sans s’en...
Moussa Dadis Camara, qui devait comparaître pour le massacre de septembre 2009, s’est vu renvoyé son affaire au 12 décembre 2022. « Vous avez une semaine, M. Camara, l’audience est levée », s’est ainsi exprimé Ibrahima Sory Tounkara, le président du tribunal où paraissait Moussa Dadis Camara, après seulement douze minutes passées...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...