Côte d'Ivoire et Afrique occidentale

Guinée équatoriale : élection présidentielle en novembre 2022

La Guinée équatoriale avance de 5 mois le scrutin présidentielle. Le scrutin aura ainsi lieu le 20 novembre, au même moment que les législatives.

La Guinée équatoriale a annoncé avoir pris la décision d’avancer l’élection présidentielle de cinq mois. Ce qui placerait le scrutin au même moment que les élections législatives. « Les élections présidentielles, de la Chambre des députés, du Sénat et les municipales sont convoquées le 20 novembre 2022 », selon un décret du chef de l’État. La Guinée équatoriale s’apprête donc à voter pour tous les scrutins de la vie politique en une seule et unique fois. Le président sortant, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est à la tête du pays depuis quarante-trois ans, et détient ainsi le record mondial de longévité au pouvoir des chefs d’État.

La question du moment concerne la désignation,du candidat du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), qui occupe 99 des 100 sièges de la chambre basse sortante et la totalité des 70 sièges du Sénat. M. Obiang qui est âgé de 80 ans, se présentera-t-il pour un nouveau mandat ? Passera-t-il la main à son fils Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé « Teodorin « ?

Teodoro Nguema Obiang Mangue est le redouté vice-président chargé de la défense, jet-setteur invétéré et assumé. Il a été condamné en 2021 à trois ans de prison avec sursis en France dans le cadre des affaires dites des « biens mal acquis ». Il est omniprésent sur la scène politique depuis deux ans. Cependant le congrès du PDGE, qui devait le désigner candidat en novembre 2021 s’est abstenu de le faire.

Alors que l’heure du scrutin approche, les Equato-Guinéens ainsi que les observateurs et diplomates se demandent qui va remporter l’élection. Teodorin ou des caciques qui ne sont pas enclins à voir ce fils surprenant à la tête des affaires de ce petit pays riche de ses hydrocarbures. Les anciens dés lors poussent le père à se représenter.

Avancer le scrutin a été justifié dans le décret en raison, de la nécessité de regrouper des scrutins coûteux en pleine crise économique due notamment à « la guerre en Ukraine » et à la « pandémie de Covid ».  L’issue des législatives fait moins de mystère, le PDGE (parti unique jusqu’en 1991) devrait remporter la plus grande partie des sièges. Quelques mouvements d’opposition auront quelques sièges tandis que d’autres partis demeurent la cible d’une répression dénoncée par les ONG internationales.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...