Côte d'Ivoire et Afrique occidentale

Guinée équatoriale : élection présidentielle en novembre 2022

La Guinée équatoriale avance de 5 mois le scrutin présidentielle. Le scrutin aura ainsi lieu le 20 novembre, au même moment que les législatives.

La Guinée équatoriale a annoncé avoir pris la décision d’avancer l’élection présidentielle de cinq mois. Ce qui placerait le scrutin au même moment que les élections législatives. « Les élections présidentielles, de la Chambre des députés, du Sénat et les municipales sont convoquées le 20 novembre 2022 », selon un décret du chef de l’État. La Guinée équatoriale s’apprête donc à voter pour tous les scrutins de la vie politique en une seule et unique fois. Le président sortant, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est à la tête du pays depuis quarante-trois ans, et détient ainsi le record mondial de longévité au pouvoir des chefs d’État.

La question du moment concerne la désignation,du candidat du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), qui occupe 99 des 100 sièges de la chambre basse sortante et la totalité des 70 sièges du Sénat. M. Obiang qui est âgé de 80 ans, se présentera-t-il pour un nouveau mandat ? Passera-t-il la main à son fils Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé « Teodorin « ?

Teodoro Nguema Obiang Mangue est le redouté vice-président chargé de la défense, jet-setteur invétéré et assumé. Il a été condamné en 2021 à trois ans de prison avec sursis en France dans le cadre des affaires dites des « biens mal acquis ». Il est omniprésent sur la scène politique depuis deux ans. Cependant le congrès du PDGE, qui devait le désigner candidat en novembre 2021 s’est abstenu de le faire.

Alors que l’heure du scrutin approche, les Equato-Guinéens ainsi que les observateurs et diplomates se demandent qui va remporter l’élection. Teodorin ou des caciques qui ne sont pas enclins à voir ce fils surprenant à la tête des affaires de ce petit pays riche de ses hydrocarbures. Les anciens dés lors poussent le père à se représenter.

Avancer le scrutin a été justifié dans le décret en raison, de la nécessité de regrouper des scrutins coûteux en pleine crise économique due notamment à « la guerre en Ukraine » et à la « pandémie de Covid ».  L’issue des législatives fait moins de mystère, le PDGE (parti unique jusqu’en 1991) devrait remporter la plus grande partie des sièges. Quelques mouvements d’opposition auront quelques sièges tandis que d’autres partis demeurent la cible d’une répression dénoncée par les ONG internationales.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32