Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : manifestation contre la présence militaire française

Des centaines de personnes ont parcouru les rues de Niamey aux cris de « A bas la France » et « Vive Poutine et la Russie ».

Le 18 septembre, plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Niamey. Ces personnes souhaitaient protester contre la force anti-djihadiste française « Barkhane ». Les mêmes personnes ont crié à la fois « “Barkhane” dehors »« A bas la France »« Vive Poutine et la Russie », manifestant leur préférence Les manifestants se sont réunis en meeting devant le siège de l’Assemblée nationale.

Des manifestants brandissaient des drapeaux de la Russie et des pancartes hostiles à la France et à Barkhane : « Dégage l’armée française criminelle » ou « L’armée coloniale “Barkhane” doit partir ».

« Il y a des slogans antifrançais parce que nous exigeons le départ immédiat de la force “Barkhane” au Niger qui aliène notre souveraineté et qui est en train de déstabiliser le Sahel » a déclaré Seydou Abdoulaye, le coordonnateur du Mouvement M62 ; organisateur de la manifestation.  Seydou Abdoulaye a accusé la France d’un « soutien actif » aux « djihadistes qui ont répandu le terrorisme partir du Mali ».

A date, 3 000 militaires français sont déployés dans le Sahel. C’est le cas au Niger. Le Niger est l’un des plus importants alliés de Paris. La force « Barkhane » avait quitté le Mali en 2020, la junte au pouvoir préférant vraisemblablement travailler avec le groupe paramilitaire russe Wagner. En avril 2022, les députés nigériens avaient voté en faveur du déploiement de forces étrangères sur le territoire, pour combattre les djihadistes.

La manifestation de dimanche avait d’autres revendications ; il s’agissait aussi de protester contre le coût de la vie au Niger.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32