Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : appel à manifester contre la junte le 17 août

Une coalition constituée de partis, syndicats et organisations de la société civile, appelle à manifester le 17 août. Elle souhaité ainsi dénoncer ce qu’elle considère être une « gestion unilatérale de la transition ». 

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution, un collectif appelle à une nouvelle manifestation contre la junte au pouvoir.

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), coalition de partis, de syndicats et d’organisations de la société civile est à l’origine des manifestations précédemment organisées les 28 et 29 juillet. Pour memo ; ces manifestations avaient été interdites par les autorités. Elles avaient donné lieu à des heurts et violences qui ont causé la mort de cinq personnes.

Il s’agissait déjà en juillet de dénoncer la « gestion unilatérale de la transition » par la junte.

Le colonel Mamady Doumbouya, qui a renversé le 5 septembre 2021 le président Alpha Condé, à la tête du pays depuis 2010 s’était engagé à remettre le pouvoir aux civils dans un délai de 3 ans, à la suite d’élections. Or, les acteurs politiques du pays, parties-prenantes et les États ouest-africains, ont le souhait d’écourter ce délai.

Ainsi la Cédéao s’est exprimée le 1er août : « les autorités guinéennes, la classe politique et la société civile à engager un dialogue inclusif afin de désamorcer la tension et de convenir d’un calendrier et de modalités raisonnables pour le rétablissement pacifique de l’ordre constitutionnel ».

Cependant la junte fait la sourde oreille et refuse « de répondre aux nombreux appels au dialogue sur la transition », a dénoncé lundi le FNDC.

Le FNDC exige la libération sans condition de tous ses militants arrêtés lors des dernières manifestations et renouvelle son appel à l’ouverture d’un « dialogue crédible » avec les acteurs politiques et la société civile. Le sujet est toujours le même : il s’agit de fixer un délai raisonnable et consensuel de la durée de la transition. Durée de transition qui semble s’éterniser et inquiéter les observateurs tout autant que les partis politiques guinéens.

Deux leaders du collectif étaient toujours sous arrestation lundi à la prison civile de Conakry. Ils ont été inculpés de « participation à un attroupement interdit, de pillages, de destruction de biens publics et privés, de coups et blessures volontaires ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...