Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : L’armée reconnaît avoir tué sept civils pensant neutraliser un contingent de djihadistes

Le 10 juillet, un appareil de l’aviation militaire a bombardé un village dans le nord du pays. Hors, alors que l’armée pensait s’attaquer à un groupuscule djihadiste, il s’avère que ce sont des civiles qui ont été touchés.

L’armée togolaise a reconnu le 14 juillet être responsable du décès de sept civils qu’elle avait pris pour des djihadistes. L’explosion s’est produite dans la zone de Tône, près de la frontière avec le Burkina Faso alors que Les troupes togolaises se déployaient dans la zone pour tenter de contenir un débordement de la menace djihadiste. En effet la crainte est grande pour le Togo, de voir une insurrection djihadiste sahélienne s’étendant aux pays côtiers d’Afrique de l’Ouest.

Le chef d’état-major des forces armées togolaises, le général Dadja Maganawe, a déclaré jeudi après enquête, qu’un avion avait en effet visé à tort les civils. « Dans la nuit du 9 au 10 juillet, aux environs de 1 h 30 du matin, une explosion a fait plusieurs victimes dans le village de Margba, dans la préfecture de Tône », a-t-il déclaré dans un communiqué diffusé jeudi.

Le général Dadja Maganawe a expliqué les circonstances de cette attaque. Slon lui, l’armée avait reçu des « renseignements concordants faisant état de menaces d’infiltration de bandes armées désireuses de mener des attaques terroristes » contre les communautés locales.

Le commandant dirigeant l’opération Koundjoare (nom de code) dont l’objectif est de « renforcer la surveillance et le contrôle terrestre et aérien de la zone indiquée », face à le menace djihadiste a pris la direction des opérations. « C’est au cours de ces opérations qu’un aéronef en patrouille nocturne a pris malencontreusement pour cible un groupe de personnes qu’il a confondu [avec] une colonne de djihadistes en mouvement » a expliqué le général Maganawe.

L’armée togolaise a exprimé « son profond regret face à ce drame », tandis que le général Maganawe a expliqué que les forces armées « mettront tout en œuvre pour prévenir la survenance de ce genre de drame à l’avenir ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32