Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Sénégal : l’opposition se fait entendre au son des casseroles et klaxons - Tribune Ouest Sénégal : l’opposition se fait entendre au son des casseroles et klaxons - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : l’opposition se fait entendre au son des casseroles et klaxons

Les opposants au président Macky Sall continuent de manifester, et montrer leur détermination avant les élections législatives qui doivent se tenir le 31 juillet. 

L’opposition à Macky Sall ne manque pas d’imagination. Ainsi c’est un concert de casseroles et de klaxons qui a retenti dans tout Dakar, le mercredi soir du 22 juin. Et ce à l’appel du principal opposant sénégalais, qui marque sa présence à l’approche des élections législatives.

Ce sont des habitants de tous les âges qui sont sortis à 20 heures dans les rues ou sur leur balcon, à l’appel de Ousmane Sonko. Le mot d’ordre était de faire le plus de bruit possible, tapant sur des ustensiles de cuisine.  Ainsi ce concert a résonné à l’université Cheikh Anta Diop, dans l’hypercentre, et dans plusieurs quartiers résidentiels de la capitale sénégalaise,

« Que tout le Sénégal bruisse et que Macky Sall comprenne que les Sénégalais ne sont pas d’accord avec ses velléités dictatoriales ni avec son projet funeste de troisième mandat », avait déclaré Ousmane Sonko.

Depuis que le Conseil constitutionnel a confirmé l’invalidation le 3 juin de la liste nationale des titulaires de la coalition Yewwi Askan wi pour les législatives du 31 juillet ; l’atmosphère s’alourdit au Sénégal. En effet, suite à cette invalidation, le principal opposant, Ousmane Sonko, candidat déclaré à la présidentielle de 2024, et d’autres figures de l’opposition sont de facto interdits d’élection.

L’opposition manifeste, ne relâche pas la tension et réclame le rétablissement de la liste tout en menaçant d’empêcher la tenue des élections. La manifestation qui devait se tenir le 17 juin, avait été interdite par les autorités … ceci ne faisant qu’accroître les tensions déjà présentes.

Le 22 juin, onze organisations de la société civile ont exhorté le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit de réunion pacifique et d’association, M. Clément Nyaletsossi Voule, « à agir et organiser une mission au Sénégal pour mettre fin aux graves atteintes au droit de réunion pacifique ».

Ousmane Sonko poursuit dès lors son chemin, et a de nouveau appelé les Sénégalais à manifester contre le pouvoir le 29 juin.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...