Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : Ousmane Sonko bloqué chez lui dans un climat de tension préélectorale
senegal ousmane sonko bloque climat tension preelectorale - TribuneOuest

Vendredi 17 juin 2022, le leader de l’opposition Ousmane Sonko a été bloqué par des policiers sénégalais, chez lui, à Dakar alors qu’il avait appeler à se lever contre une interdiction de manifester le même jour.

Ce vendredi 17 juin, Ousmane Sonko a été empêché par des policiers d se rendre à la prière.

« Même notre liberté de culte est bafouée aujourd’hui. Les forces de l’ordre m’ont dit qu’elles ont reçu l’ordre de ne pas me laisser sortir », a posément expliqué M. Sonko.

« Le pouvoir cède à la panique », avait-il déclaré plus tôt.

Ousmane Sonko, troisième de la présidentielle de 2019 et candidat à l’élection de 2024 est très populaire chez les jeunes sénégalais. Il a appelé à manifester vendredi après-midi « contre l’invalidation d’une liste nationale de candidats aux législatives du 31 juillet, et plus largement contre le pouvoir », rapportent nos confrères du Monde.

M. Sonko brave l’autorité en place

Les manifestations avaient été interdites par le préfet qui avait invoqué « les menaces de troubles à l’ordre public ». Mais le leader de l’opposition et les chefs de sa coalition ont appelé à braver cette interdiction massivement : « La manifestation est maintenue, elle aura bel et bien lieu », a assuré Ousseynou Ly, le porte-parole du parti de M. Sonko, le Pastef.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32