Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’imam Mahmoud Dicko clame son inquiétude pour le pays
mali limam mahmoud dicko clame inquietude pays - TribuneOuest

L’imam très influent s’est inquiété jeudi 26 mai 2022, de l’arrogance » de la junte et « l’orgueil » de la communauté internationale. Selon lui, le peuple malien est entrain de « mourir à petit feu ».

Lors d’un forum de discussions qui s’est tenu à Bamako la semaine dernière, le très influent imam Mahmoud Dicko, a exprimé son inquiétude jeudi 26 mai.

Les propos forts d’un imam

Cette grande figure malienne a dénoncé « l’arrogance » des militaires au pouvoir et « l’orgueil » de la communauté internationale, en pleine crise de tension diplomatique.

Selon lui, « le peuple malien est pris en otage entre les deux et est en train de mourir à petit feu sous l’effet de la propagation djihadiste et des pénuries provoquées notamment par les sanctions internationales ».

« C’est pour cela que j’ai parlé de l’arrogance de nos dirigeants. Je le dirai ici, je peux sortir, ils vont m’interpeller, mais je le dirai : leur arrogance et l’orgueil de la communauté internationale, c’est le peuple malien qui est en train de payer ça », a-t-il déclaré, avant de préciser : « C’est extrêmement grave : une classe politique moribonde, qui ne bouge pas, qui n’existe plus, une société civile qui a cessé d’exister, il faut le dire, et on est trimbalé, le peuple, entre des gens qui veulent une transition indéfinie et des gens qui ont des principes ».

L’imam s’est aussi amusé sur l’éventualité que ses « propos lui vaillent d’être interpellé à la sortie » de la conférence.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...