Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal, décès de onze bébés dans un incendie à l’hôpital de Tivaouane

Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.  

Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais.

Ce sont onze bébés qui ont trouvé la mort le 25 mai, dans un incendie dans un hôpital à Tivaouane. « Je viens d’apprendre avec douleur et consternation le décès de onze nouveau-nés dans l’incendie survenu au service de néonatalogie de l’hôpital » public de Tivaouane. « A leurs mamans et à leurs familles, j’exprime ma profonde compassion » a déclaré le président Macky Sall.

L’incendie trouve sa cause dans « un court-circuit » et « le feu s’est alors propagé très vite » a précisé M. Diop, député. « Cette situation est très regrettable et extrêmement douloureuse. L’enquête est en cours pour voir ce qui s’est passé » a annoncé le ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr.

Début avril, un autre drame survenu dans un hôpital public avait ému le Sénégal. La presse relatait le drame de Astou Sokhna, une femme d’une trentaine d’années enceinte de neuf mois qui est morte le 1er avril à l’hôpital de Louga (nord) après avoir attendu en vain pendant une vingtaine d’heures, la césarienne qu’elle réclamait. Le personnel aurait déclaré que son opération n’était pas prévue et aurait menacé de la chasser si elle insistait.

Face aux réactions de l’opinion publique indignée, le président Sall avait donné pour instruction afin d’établir les responsabilités et le ministre de la Santé avait reconnu que sa mort aurait pu être évitée. Les affaires se succèdent plus terribles les unes que les autres. Ainsi à Kaolack un nourrisson déclaré mort le 8 mai par une infirmière puis déposé à la morgue avait été retrouvé vivant par son père quelques minutes après. Le nourrisson est décédé dans la journée même.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le soir du dimanche 20 novembre 2022, un prêtre allemand est porté disparu à Bamako. Il vit au Mali depuis environ 30 ans et enseigne depuis des années à l’Institut de formation islamo-chrétienne de Bamako. « La voiture de Hans-Joachim Lohre a été retrouvée dans un quartier de Bamako non...
Nos consœurs journalistes au Monde Afrique ,Laureline Savoye et Morgane Le Cam, ont enquêté pendant cinq ans, avec la coopération de Kaourou Magassa, journaliste pour TV5 Monde, sur l’association Rayon de soleil de l’enfant étranger (RDSEE), l’un des plus grands organismes français d’adoption agréés et qui serait à l’origine de...
Le premier ministre du Burkina Faso, a critiqué les « partenaires » internationaux de son pays qui n’ont selon lui, « pas toujours été loyaux » dans la lutte antidjihadiste. « Nous pensons, peut être à tort, que certains partenaires n’ont pas toujours été loyaux », a déclaré Apollinaire Kyélem de Tambela, premier ministre burkinabè devant...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...