Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Chute brutale de la couverture vaccinale en Afrique : la rougeole gagne du terrain

Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19 en Afrique. Les dommages collatéraux sont nombreux. On assiste ainsi à la survenue de « flambées épidémiques majeures » de rougeole, de fièvre jaune et d’un variant de poliomyélite dans au moins vingt pays africains dans les trois premiers mois de 2022.

Ainsi entre janvier et mars, l’Afrique connaît une augmentation de 400 % de cas de rougeole. La Somalie, le Nigeria, l’Éthiopie et la République démocratique du Congo (RDC) sont les pays les plus fragilisés. La crainte est grande tant la contagiosité est plus importante que la contagiosité du Covid-19. En 2019, seuls six pays avaient atteint la couverture vaccinale de 95 % de leur population. Et en 2020, l’OMS avait observé des retards de primo-vaccination contre la rougeole de 22 millions de nouveau-nés.

Geneviève Begkoyian, responsable santé de l’Unicef pour la RDC, déclare que les deux ans de pandémie ont « absorbé énormément d’énergie et de financement ». Ce qui a joué en défaveur de maladies qui pouvaient être évitées par la vaccination.

Mais aujourd’hui, la méfiance est telle que la vaccination contre les maladies infantiles est telle que la vaccination recule dans son ensemble. Et associer la vaccination contre le Covid aux autres campagnes de vaccination comme le recommande l’OMS ne paraît pas être la bonne stratégie.

Geneviève Begkoyian précise : « mon grand souci en tant que cheffe de santé de l’Unicef pour un pays comme la RDC, où des millions de femmes enceintes sont à suivre correctement et où des millions d’enfants naissent, je passe 90 % de mon temps sur le Covid. Il y a une pression internationale considérable. On est submergé par la peur du Covid et on en a oublié les grandes maladies qui tuent en silence. Cela absorbe une trop grande partie de notre temps, énormément d’énergie et de financement qui ne sont pas mobilisables pour les autres maladies. ». Ce témoignage éclairant la situation en RDC, est lisible dans la plupart des autres pays d’Afrique.

Une énergie déployée à grande échelle contre le Covid mais simultanément une fragilisation sur les campagnes de vaccination des maladies « maîtrisées » ; inquiètent les pouvoirs sanitaires des pays africains.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mercredi 29 juin 2022, une mine située dans le centre du Nigeria a été la cible d’une attaque meurtrière perpétrée par des "bandits". Quatre employés chinois ont été enlevés. Jeudi 30 juin, les autorités locales du centre du Nigeria, ont annoncé dans un communiqué, le décès de plusieurs employés et...
Mercredi 29 juin 2022, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de prolonger d’un an sa mission de paix Minusma au Mali alors que les forces militaires françaises se sont retirées. L’ONU s’est résolue mercredi à prolonger sa mission Minusma sur le sol malien jusqu’au 30 juin 2023. La...
Au Ghana, alors que les prix ne cessent d’augmenter, des manifestants réclament au président Nana Akufo-Addo d’agir. Mardi 28 juin 2022, la police ghanéenne a arrêté 29 personnes lors d’une manifestation contre la vie chère. Des centaines de manifestants s’étaient réunis depuis le matin dans les rues d’Accra pour demander...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...