Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : les assassins de Thomas Sankara condamnés à payer 1,2 million d’euros
burkina faso assassins thomas sankara condamnes payer 12million deuros - TribuneOuest

Blaise Compaoré et neuf de ses compères ont été condamnés à payer 800 millions de francs CFA (soit 1,2 million d’euros) de dommages et intérêts pour l’assassinat de Thomas Sankara.

Le tribunal militaire de Ouagadougou a tranché.

Mardi 10 mai 2022, l’ex-président Blaise Compaoré et neuf autres accusés ont été condamnés à payer 800 millions de francs CFA (1,2 million d’euros) de dommages et intérêts aux ayants droits de l’ancien chef d’État Thomas Sankara, et de ses compagnons, assassinés par un commando en 1987 lors d’une réunion au siège du Conseil national de la révolution (CNR).

Cette somme vaudra pour « réparation des préjudices moraux et économiques », selon le juge Urbain Méda et devra être payée solidairement par Blaise Compaoré et ses compagnons dont Hyacinthe Kafando et Gilbert Diendéré, tous condamnés début avril à la perpétuité. Sept autres accusés ont, eux, été condamnés à des peines allant de trois à vingt ans de prison.

Pas de restitution des biens pour la famille Sankara

La famille de la victime s’est cependant vue rejetée sa demande de restitution des biens de la victime : « Nous déplorons la décision de la chambre de ne pas accéder à cette requête de restitution des biens. Avec la famille de Thomas Sankara, nous allons aviser si nous faisons appel ou pas », a indiqué Maître Benewendé Stanislas Sankara, l’un des avocats de la famille Sankara.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...