Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : trois sages-femmes condamnées pour « non assistance à personne en danger » dans la mort récente d’une femme enceinte
senegal trois sages femmes condamnees non assistance personne danger mort dastou sokhna - TribuneOuest

Trois sages-femmes ont été condamnées par un tribunal ce mercredi 11 mai 2022 pour « non-assistance à personne en danger » après le décès d’une femme enceinte et de son bébé, dans un hôpital public de Louga.

Le décès d’Astou Sokhna, une jeune femme enceinte, et celui de son bébé, avaient bouleversé tout le pays.

La jeune femme s’était rendue à l’hôpital public de Louga où elle avait attendu une césarienne en vain, alors qu’elle souffrait terriblement.

Mercredi 11 mai 2022, le jugement a été prononcé en présence des six prévenues. Le parquet avait requis, lors du procès le 27 avril dernier, un an de prison, dont un mois ferme, contre quatre des six prévenues, et la relaxe pour les deux autres. « Nous ne contestons pas, bien que nous ayons le cœur meurtri, mais nous nous attendions sérieusement à un autre jugement », a déclaré le mari de la défunte.

 Déclaration de culpabilité

Selon un avocat de la partie civile, « l’objectif n’était pas de faire condamner à de la prison ferme. Ce que nous voulions » précise t-il, « et le tribunal nous a suivi, c’est une déclaration de culpabilité ».

D’après la presse locale, Astou Sokhna, était mariée et enceinte de 9 mois au moment de son décès le 1er avril dans « une longue agonie et un déni de soin », alors qu’elle réclamait une césarienne depuis une vingtaine d’heures. Le personnel soignant aurait refusé sa demande, déclarant qu’une opération n’était pas prévue et serait même allé jusqu’à la menacer de la chasser si elle insistait.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...