Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Un stade qatari "démontable" offert à la Mauritanie après le Mondial ? Un stade qatari "démontable" offert à la Mauritanie après le Mondial ?
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Un stade qatari « démontable » offert à la Mauritanie après le Mondial ?
Un stade qatari "démontable" offert à la Mauritanie après le Mondial ?

La Mauritanie serait dans les petits papiers de Doha pour obtenir un stade du Mondial qatari de football (21 novembre – 18 décembre 2022) totalement démontable et doté de 40 000 places.

Selon le site Afrik Foot, le Stade 974, constitué de 974 conteneurs, sera l’une des singularités de la Coupe du monde organisée cet hiver au Qatar. Cette enceinte de 40 000 places va en effet être désassemblée après la compétition puis gracieusement offerte à un ou plusieurs pays.

Le média précise que Nouakchott tiendrait la corde dans ce dossier en raison de l’excellent réseau façonné par Ahmed Yahya, président de la Fédération mauritanienne et 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF).

Le Mondial de la honte

Alors que le coup de sifflet de la plus prestigieuse compétition du ballon rond approche, le bilan humain inhérent à cet évènement ne peut néanmoins pas tomber dans les oubliettes de l’histoire. Et pour cause, ONG et médias internationaux dénombrent désormais plus de 6500 morts sur les chantiers des stades parmi les ouvriers… originaires pour beaucoup du contient asiatique.

Mais ce n’est pas tout, les autorités locales ont largement usé du système de la Kafala, dès la pose de la première pierre. Ce principe de parrainage, couramment utilisé dans les Etats du golfe Persique, impose en effet à tout travailleur étranger un parrainage obligatoire d’une entité qatarienne (entreprise, association, ou même citoyen local). Pour quitter le territoire, l’autorisation du parrain est donc indispensable.

Face à cette situation inhumaine, Doha a fait un maigre geste en septembre 2018 en entérinant une loi supprimant partiellement cette autorisation de sortie; Un premier pas important vers le démantèlement du système abusif en vigueur dans le pays, déclarait dans la foulée Amnesty International.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...