Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Nigeria asphyxié en raison de la hausse du prix des carburants

Un réseau électrique en berne et le prix du gazole qui s’envole, fragilisent les populations dans leur vie quotidienne.

Le prix du gazole se situe normalement, au Nigeria aux alentours 225 nairas le litre (0,50 euro) mais depuis peu, celui-ci a doublé puis triplé. Le prix du gazole a presque atteint les 800 nairas le 18 mars. Les générateurs fonctionnant au gazole sont gourmands et les Maliens ne savent plus comment réagir.

Et l’on connaît les raisons de cette envolée. C’est la conséquence immédiate de l’invasion russe en Ukraine.

Bien que premier producteur de pétrole brut d’Afrique, le Nigeria importe la quasi-totalité de son carburant et ce en raison de l’incapacité des raffineries à transformer la matière première. Le premier impacté est donc le consommateur final.

Le manque d’électricité et l’augmentation des prix du gazole présent une double difficulté à surmonter pour les Nigériens. Le directeur d’une usine dans la région de Lagos explique : « le manque d’électricité est un défi constant pour nos opérations. En plus, à la longue, les coupures abîment nos machines ». Nombreuses sont les compagnies utilisant des générateurs au diesel qui ont dû ralentir ou stopper, les opérations de production.

L’inflation générale qui avait ralentie ces derniers mois, est repartie à la hausse à 15,7 % au mois de février. La crise ukrainienne vient impacter durement l’économie du pays. Les prix de certaines denrées de base augmentent également car le Nigéria n’est pas autosuffisant et achète par exemple, 98% de son blé à l’étranger.

Le Nigeria ne peut pas non plus compter sur l’envolée des cours du pétrole car la production nationale stagne autour de 1,5 million de barils par jour.  Apparemment l’insécurité dans le delta du Niger, les vols de pétrole le long des pipelines et le raffinage illégal qui siphonnent la production nationale, fragilisent le marché du pétrole nigérian.

C’est pourquoi le Nigeria, ayant besoin de dollars pour ses importations, alors que les réserves de change sont faibles, a annoncé jeudi 17 mars avoir émis 1,25 milliard de dollars d’obligations sur le marché Eurobonds pour soutenir son budget.

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32