Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Burkina Faso et guerre en Ukraine : baisse à venir de l'aide humanitaire - Tribune Ouest Burkina Faso et guerre en Ukraine : baisse à venir de l'aide humanitaire - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso et guerre en Ukraine : baisse à venir de l’aide humanitaire

 

La guerre en Ukraine a de nombreuses répercutions. Au nombre de celles-ci ; l’aide humanitaire. Les observateurs craignent une baisse notable des aides.

La guerre en Ukraine fait craindre aux experts de l’aide humanitaire une baisse importante des aides. Ainsi au Burkina Faso, quatre organisations internationales, Oxfam, Médecins du monde, Action contre la faim et le Conseil norvégien pour les réfugiés, ont déclaré que les fonds promis l’an dernier ne sont pas totalement alloués. Ils craignent que la guerre en Ukraine génère une sensible baisse de l’aide humanitaire.

Au Burkina-Faso, le nombre de déplacés internes augmente depuis le début de l’année 2022. L’État précise ainsi que 1,7 million de personnes ont d’ores et déjà dû quitter leur habitation en raison de la crise sécuritaire. On dénombre 10% de la population du Burkina-Faso qui est déplacée et 80% de ces personnes ont moins de 18 ans. Les experts s’alarment.

Au « Burkina, Mali, Niger, il y avait eu des promesses à la hauteur de 1,7 milliard de dollars et on est bien en deçà ; Il manque en gros un milliard de dollars, avec la crainte aussi que la crise en Ukraine ne désengage un peu plus encore les bailleurs de fonds. » explique Marine Olivesi, le porte-parole du Conseil norvégien pour les réfugiés au Burkina Faso.

Et le même constat est fait au sein des ONG. Des donateurs ont informé l’organisation Médecin du Monde, que les aides pourraient éventuellement être réduite de 70%. Et la raison invoquée est le conflit en Ukraine. Au Burkina-Faso, Action contre la faim craint une hausse inévitable des prix des céréales car l’Ukraine et la Russie sont les greniers à grain de l’Afrique.

Et ce alors que près de 3 millions de Burkinabè sont déjà confrontés à l’insécurité alimentaire en raison des problèmes climatiques, des conflits terroristes, et instabilité interne.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...