Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : le parti du président limogé demande sa libération « sans délai »
burkina faso parti president limoge demande liberation sans delai - TribuneOuest

Roch Marc Christian Kaboré, l’ancien président du burkinabè est maintenu depuis le putsch militaire en janvier 2022, en résidence surveillée « avec des conditions de détention de plus en plus sévère », selon son parti « inquiet », qui réclame sa libération « sans délai ni conditions ».

Au Burkina Faso, le parti politique de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré s’est dit « inquiet » ce mercredi 24 février 2022 dans une déclaration publique. L’ex chef de l’État avait été placé en résidence surveillée depuis son arrestation par la junte militaire qui a pris le pouvoir le 24 janvier dernier à Ouagadougou.

« Sans délai ni conditions »

« Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) invite les nouvelles autorités du Burkina Faso à libérer sans délai ni conditions le président Roch Marc Christian Kaboré », a écrit Allasane Bala Sakandé, le président du parti.

« Inquiet », il s’interroge sur les conditions du maintien en résidence surveillée de M ; Kaboré qui « a été déplacé à plusieurs reprises avec des conditions de détention de plus en plus durcies ».

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, le chef de la junte actuellement au pouvoir, a dans le même temps été appelé par l’ancien parti au pouvoir, à « tenir les engagements pris de veiller au respect des droits fondamentaux de tout citoyen ».

Dans l’attente d’une libération

Le 24 janvier dernier, lors d’un coup d’État, Roch Marc Christian Kabaoré, alors président, a été arrêté et placé en résidence surveillée dans une villa ministérielle du quartier de Ouaga 2000 à Ouagadougou. Peu après le putsch, il y avait reçu les membres d’une délégation internationale et des dirigeants de son parti.

Les membres du parti de l’ancien président burkinabè ne sont pas les seuls à quémander sa libération : l’ONU, l’Union africaine et la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont également exigé sa libération peu de temps après sont arrestation.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...