Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : quarante djihadistes tués par les soldats de « Barkhane »
burkina faso quarante djihadistes tues soldats barkhane - TribuneOuest

Les soldats français de l’opération « Barkhane » ont tué quarante djihadistes, impliqués dans les récentes attaques commises dans un parc naturel transfrontalier au nord du Bénin et qui avait fait neuf morts et douze blessés.

Selon un communiqué de l’état-major datant du samedi 12 février 2022, les soldats français de l’opération « Barkhane » ont tué, au Burkina Faso, quarante djihadistes qui étaient impliqués dans les attaques à la bombe artisanale menées dans le nord du Bénin le 8 février dernier, et qui avaient fait neuf morts, dont un ancien militaire français, et douze blessés parmi les équipes chargées de la sécurité du parc naturel W.

La force militaire qui lutte contre les groupes djihadistes, « alertée par ses partenaires béninois et burkinabés », a « engagé des capacités aériennes de renseignement pour localiser ce groupe armé » responsable des attentats et a effectué, jeudi, des frappes aériennes dans lesquelles quarante djihadistes ont été tués.

« Dans la matinée du 10 février, après avoir localisé et identifié une première colonne de terroristes se déplaçant à moto, en accord et en coordination permanente avec les autorités burkinabés, une première frappe aérienne a été effectuée par un drone Reaper alors que la colonne venait de pénétrer sur le territoire burkinabé » et « une dizaine de terroristes ont été neutralisés », d’après l’état-major.

« L’engagement d’une patrouille de chasseurs Mirage 2000 a permis de procéder à trois nouvelles frappes visant des regroupements de terrorises à proximité du lieu de la première frappe », durant lesquelles « plus d’une trentaine de terroristes ont été neutralisés, un pick-up et plus d’une dizaine de motos ont été détruits ».

Fin à venir de « Berkhane » au Mali et propagation du djihadisme vers le Bénin

Le retrait des troupes françaises sur le territoire malien est actuellement entrain de se préciser, alors que la junte au pouvoir à Bamako témoigne une hostilité croissante pour le gouvernement français. Pourtant, l’état-major a annoncé vouloir, aux côtés de l’Afrique, continuer sa lutter, contre la montée du djihadisme.

Les groupes armés djihadistes affiliés à l’État islamique et à Al-Qaida sévissant au Mali, au Burkina Faso et au Niger depuis 2015, se dirigent vers la côte et commencent sévir au nord du Bénin. Le pays était jusqu’alors épargné mais a subit plusieurs attaques depuis le mois de décembre 2021. Les forces armées béninoises sont de plus en plus déployées dans cette zone de plus en plus dangereuse.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...