Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : au moins six morts dans un parc naturel, la piste djihadiste privilégiée
benin moins six morts dans parc naturel piste djihadiste privilegiee - TribuneOuest

Mardi 8 février 2022, six membres des forces de l’ordre béninoises ont été tués lors d’une embuscade dans un parc naturel transfrontalier géré entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, une région de plus en plus dangereuse.

Selon une annonce faite au lendemain du drame, par African Parks, une ONG de défense de l’environnement : « Hier (…) une équipe de gardes forestiers a été prise en embuscade dans le W National Park du Bénin. (…) Le bilan provisoire fait état de six morts, donc cinq gardes forestiers et un soldat des Forces armées du Bénin (FAB), dix autres personnes étant blessées ».

Un ressortissant français parmi les victimes

Un ressortissant français figurerait parmi ces victimes, bien que son identité soit encore maintenue inconnue.

D’anciens militaires français contribuent à la formation des gardes forestiers dans la région. Or l’embuscade de mardi a visé une équipe de gardes forestiers en patrouille dqns le parc, selon les premières informations concernant le déroulé de l’incident.

Bien que l’attaque n’ait toujours pas été revendiquée, une insurrection djihadiste originaire du Sahel s’est étalée sur certaines régions de l’Afrique occidentale côtière, et notamment dans le nord du Bénin.

Invasion djihadiste

Selon African Parks, des renforts militaires et des gardes forestiers ont été déployés dans la zone. D’après cette organisation de protection de la nature, « une récente série de raids frontaliers dans le pays situés au sud du Sahel a confirmé les soupçons selon lesquels les groupes djihadistes de la région cherchent à progresser vers la côte ».

A la fin de l’année 2021, après les deux premières attaques djihadistes officiellement reconnues comme telles sur le territoire béninois, le Bénin a renforcé sa présence militaire dans le nord du pays. La zone d’action de groupes islamistes liés à Al-Qaïda ou à l’État islamique en provenance du Burkina Faso et du Niger, s’étend depuis peu sur le Bénin.

Ce jeudi 10 février 2022, le gouvernement béninois doit se réunir lors d’un conseil des ministres convoqués en urgence afin de discuter de cette montée de violence.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...