Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’ambassadeur de France expulsé
mali-ambassadeur-France-expulsé - TribuneOuest

La junte malienne a annoncé l’expulsion de l’ambassadeur français. Un acte justifié par les récentes déclarations « hostiles » de responsables français contre eux.

Lundi 31 janvier 2022, lors d’un communiqué à la télévision d’État, les autorités maliennes dominées par les militaires, ont décidé d’expulser l’ambassadeur de France : « Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale que ce jour (…) l’ambassadeur de France à Bamako, son excellence Joël Meyer, a été convoqué par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale et qu’il lui a été notifié la décision du gouvernement qui l’invite à quitter le territoire national dans un délai de soixante-douze heures. »

Après cette annonce, le ministre des affaires étrangères français a déclaré « prend(re) note » de l’expulsion de son ambassadeur au Mali. « En réaction, la France a décidé de rappeler son ambassadeur ». Paris a aussi exprimé « sa solidarité vis-à-vis de ses partenaires européens, en particulier du Danemark » .

Déclarations « hostiles »

Selon les autorités maliennes, cette réaction est due aux récentes déclarations « hostiles » de responsables français à leur encontre. Florence Parly, ministre des armées de la république française, a déclaré le 25 janvier que la junte malienne « multipliait les provocations ».

Deux jours après, c’est Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères, qui a qualifié la junte d’« illégitime », caractérisant par ailleurs ses décisions d’« irresponsables ».

Le gouvernement malien a déclaré vendredi que le pays ,’excluait « rien » dans ses relations avec la France, engagée militairement contre les djihadistes depuis 2013. Pour autant, le gouvernement malien affirme vouloir réitérer « sa disponibilité à maintenir le dialogue et poursuivre la coopération avec l’ensemble de ses partenaires internationaux, y compris la France, dans le respect mutuel et sur la base du principe cardinal de non-ingérence ».

Malgré la tension diplomatique de ces annonces, le Mali a certifié que ce « différend ne touche pas les ressortissants français qui sont parmi (eux) ni les entreprises françaises ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...