Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’ambassadeur de France expulsé
mali-ambassadeur-France-expulsé - TribuneOuest

La junte malienne a annoncé l’expulsion de l’ambassadeur français. Un acte justifié par les récentes déclarations « hostiles » de responsables français contre eux.

Lundi 31 janvier 2022, lors d’un communiqué à la télévision d’État, les autorités maliennes dominées par les militaires, ont décidé d’expulser l’ambassadeur de France : « Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale que ce jour (…) l’ambassadeur de France à Bamako, son excellence Joël Meyer, a été convoqué par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale et qu’il lui a été notifié la décision du gouvernement qui l’invite à quitter le territoire national dans un délai de soixante-douze heures. »

Après cette annonce, le ministre des affaires étrangères français a déclaré « prend(re) note » de l’expulsion de son ambassadeur au Mali. « En réaction, la France a décidé de rappeler son ambassadeur ». Paris a aussi exprimé « sa solidarité vis-à-vis de ses partenaires européens, en particulier du Danemark » .

Déclarations « hostiles »

Selon les autorités maliennes, cette réaction est due aux récentes déclarations « hostiles » de responsables français à leur encontre. Florence Parly, ministre des armées de la république française, a déclaré le 25 janvier que la junte malienne « multipliait les provocations ».

Deux jours après, c’est Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères, qui a qualifié la junte d’« illégitime », caractérisant par ailleurs ses décisions d’« irresponsables ».

Le gouvernement malien a déclaré vendredi que le pays ,’excluait « rien » dans ses relations avec la France, engagée militairement contre les djihadistes depuis 2013. Pour autant, le gouvernement malien affirme vouloir réitérer « sa disponibilité à maintenir le dialogue et poursuivre la coopération avec l’ensemble de ses partenaires internationaux, y compris la France, dans le respect mutuel et sur la base du principe cardinal de non-ingérence ».

Malgré la tension diplomatique de ces annonces, le Mali a certifié que ce « différend ne touche pas les ressortissants français qui sont parmi (eux) ni les entreprises françaises ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32