Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Chine en pole pour rafler le marché des installations 5G au Cap-Vert ?
Les liens entre la Chine et le Cap-Vert sont fleurissants

Le groupe Cabo Verde Telecom (CVTelecom), opérateur historique des télécommunications du Cap-Vert, attend que le gouvernement définisse qui de la Chine, des Etats-Unis ou de l’Europe fournira au pays les équipements 5G. Et cela, afin d’entamer ses investissements dans cette technologie, confirme l’Agence Ecofin.

Le média précise que le chinois Huawei reste en pole pour accompagner le Cap-Vert dans l’adoption de la 5G. Et pour cause, ce dernier a organisé, en juillet, en partenariat avec l’Agence de régulation économique multisectorielle (ARME), une conférence sur les réseaux de cinquième génération dans la capitale.

La société technologique avait d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter son expertise au vice-Premier ministre du Cap-Vert, Olavo Correia. De quoi alimenter l’hypothèse d’une victoire du géant asiatique dans ce dossier.

Une politique de soft power très variée

D’autant plus que cet acte de soft power en terre cap-verdienne est loin d’être anodin. Le projet « e-Gov II« , financé en début d’année 2020 par la République populaire à hauteur de 15 millions de dollars, a par exemple étendu le réseau technologique privé de l’État au secteur de l’éducation et de la santé.

Mais ce n’est pas tout, Pékin a également financé l’installation d’un réseau Internet additionnel d’Etat sur l’île de Santiago. Près de 300 institutions publiques ont ainsi bénéficié de ce coup de pouce technologique majeur. Ce dispositif concernait aussi bien les établissements éducatifs, tels que les écoles secondaires, mais aussi les établissements de santé et les institutions locales ou encore centrales.

L’utilisation de la fibre optique a donc permis au réseau d’Etat d’atteindre un plus grand nombre d’utilisateurs. Sachant que ces structures ont permis un accès direct aux services d’email ainsi qu’à toutes les applications étatiques développées par le NOSI.

Une sphère médiatique subventionnée

Plus inquiétant, l’ambassade de Chine au Cap-Vert a fait un don mardi 22 décembre 2020 à l’agence capverdienne de presse (Inforpress) pour améliorer son matériel informatique et sa technologie. De quoi s’offrir une belle fenêtre publicitaire sur l’Archipel.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lundi 21 novembre 2022, la junte malienne a annoncé l’interdiction des activités de toutes les ONG financées ou soutenues par la France, et notamment dans le domaine humanitaire. Abdoulaye Maïga, le premier ministre par intérim malien, a déclaré dans un communiqué diffus sur les réseaux sociaux, l’interdiction des Organisations non...
La seconde phase du projet de la route Lofa reliant Gbarnga à Mendikorma, au nord du Liberia, va bénéficier d'un coup de pouce financier en provenance du Qatar. Le gouvernement libérien cherche en effet à séduire plusieurs investisseurs internationaux afin de terminer cette autoroute très importante pour l'économie domestique.  Comme...
Face à la rudesse de la crise économique frappant Nouakchott, le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, a annoncé, lundi 28 novembre, plusieurs mesures destinées à soulager la population de l'Etat maghrébin. Dans les faits, il s'agit d'une revalorisation des salaires des fonctionnaires civiles et militaires, du montant du salaire minimum...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...