Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : Kourtrajmé ouvre la première école de cinéma gratuite en Afrique

Le réalisateur français Ladj Ly et le collectif Kourtrajmé ouvrent à Dakar la première école de cinéma gratuite en Afrique.

L’aventure du collectif Kourtrajmé continue en Afrique. L’école de Dakar est la troisième du genre à ouvrir. Ladj Ly et Toumani Sangaré, cofondateur en 1995 du collectif cinématographique Kourtrajmé  sont les codirecteurs de l’école d’un nouveau genre.

La première se situe à Montfermeil, dans la banlieue parisienne. C’est 2018, que le réalisateur Ladj Ly a ouvert la première école en ayant en tête de rendre ce qu’il leur devait aux quartiers déshérités où il avait grandi et fait ses débuts. Dans le même esprit et les mêmes ambitions une seconde école a ouvert ses portes à Marseille. Il s’agit d’offrir, sans frais et sans condition de diplôme ou d’âge, des formations aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

 Dès la naissance du projet en 2018, Ladj Ly a en tête d’ouvrir un établissement en Afrique, continent d’origine de ses parents maliens. C’est chose faire dorénavant. Le troisième établissement est ouvert à Dakar, dans un ancien bâtiment professionnel reconverti en espace culturel.  Et si c’est la première école en Afrique, Ladj Ly a d’ores et déjà plusieurs projets « un peu partout » sur le continent, « au Mali, à Abidjan, au Burkina… » L’ouverture officielle est un soulagement après que les fondateurs ont rencontré moult difficultés pour faire aboutir le projet.

La période a été « compliquée avec le Covid« , rappelle Ladj Ly. Réunir les fonds n’a pas été chose aisée et les lourdeurs bureaucratiques ont pris du temps, allongeant les délais du projet initial. La notoriété, « ça ouvre pas mal de portes« , rappelle Madj Ly « mais ça reste le parcours du combattant de se dire qu’on veut créer des écoles gratuites, ouvertes à tous« . « L’important est que l’école existe et on continue à en ouvrir un peu partout« . Montfermeil, Marseille, Dakar, et suivra Madrid.

Ils sont quatorze, sept jeunes femmes et autant d’hommes, Sénégalais à avoir été sélectionnés pour se former au métier pendant cinq mois. Puis après les élèves scénaristes, choisis parmi des centaines de candidats, l’école accueillera en juin dix-huit apprentis réalisateurs.

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...