Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : Kourtrajmé ouvre la première école de cinéma gratuite en Afrique

Le réalisateur français Ladj Ly et le collectif Kourtrajmé ouvrent à Dakar la première école de cinéma gratuite en Afrique.

L’aventure du collectif Kourtrajmé continue en Afrique. L’école de Dakar est la troisième du genre à ouvrir. Ladj Ly et Toumani Sangaré, cofondateur en 1995 du collectif cinématographique Kourtrajmé  sont les codirecteurs de l’école d’un nouveau genre.

La première se situe à Montfermeil, dans la banlieue parisienne. C’est 2018, que le réalisateur Ladj Ly a ouvert la première école en ayant en tête de rendre ce qu’il leur devait aux quartiers déshérités où il avait grandi et fait ses débuts. Dans le même esprit et les mêmes ambitions une seconde école a ouvert ses portes à Marseille. Il s’agit d’offrir, sans frais et sans condition de diplôme ou d’âge, des formations aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

 Dès la naissance du projet en 2018, Ladj Ly a en tête d’ouvrir un établissement en Afrique, continent d’origine de ses parents maliens. C’est chose faire dorénavant. Le troisième établissement est ouvert à Dakar, dans un ancien bâtiment professionnel reconverti en espace culturel.  Et si c’est la première école en Afrique, Ladj Ly a d’ores et déjà plusieurs projets « un peu partout » sur le continent, « au Mali, à Abidjan, au Burkina… » L’ouverture officielle est un soulagement après que les fondateurs ont rencontré moult difficultés pour faire aboutir le projet.

La période a été « compliquée avec le Covid« , rappelle Ladj Ly. Réunir les fonds n’a pas été chose aisée et les lourdeurs bureaucratiques ont pris du temps, allongeant les délais du projet initial. La notoriété, « ça ouvre pas mal de portes« , rappelle Madj Ly « mais ça reste le parcours du combattant de se dire qu’on veut créer des écoles gratuites, ouvertes à tous« . « L’important est que l’école existe et on continue à en ouvrir un peu partout« . Montfermeil, Marseille, Dakar, et suivra Madrid.

Ils sont quatorze, sept jeunes femmes et autant d’hommes, Sénégalais à avoir été sélectionnés pour se former au métier pendant cinq mois. Puis après les élèves scénaristes, choisis parmi des centaines de candidats, l’école accueillera en juin dix-huit apprentis réalisateurs.

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...