Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Afrique et Covid19 : la vague Omicron s’estompe - Tribune Ouest Afrique et Covid19 : la vague Omicron s’estompe - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Afrique et Covid19 : la vague Omicron s’estompe

En Afrique, la vague du variant Omnicron semble opérer un repli et constituer in fine un épisode plus bref qu’annoncé.

Pour la deuxième semaine consécutive, les chiffres de contamination publiés par le Centre de contrôle et de prévention des maladies infectieuses (CDC-Afrique) montent des signes de stabilisation. On constate une hausse des nouveaux cas limitée à 2 % sur la semaine du 9 janvier, après une augmentation de 5 % la semaine précédente. Si ces bons chiffres se confirment, la vague Omnicron serait ainsi moins sévère que présagée.  Le reflux est observé parmi les pays les plus peuplés comme le Congo et l’Égypte.

Le bureau africain de l’Organisation mondiale de la santé (OMS-Afrique) demeure cependant mesuré : « fin décembre et début janvier, les centres de santé ont tourné au ralenti en raison des vacances de fin d’année, et cela a pu entraîner un nombre réduit de diagnostics. Il faudra observer l’évolution au cours des deux prochaines semaines pour confirmer cette tendance » a déclaré Abdou Salam Gueye, le directeur régional pour les urgences sanitaires.

Selon les autorités sanitaires, la diffusion du variant Omnicron est plus large que celle du variant Delta. Et ce, même si 307 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués la semaine dernière.  Les observations et analyses récentes montrent que ce nouveau variant n’a pas généré un accroissement important des formes graves de la maladie. De même on ne constate pas une saturation des systèmes hospitaliers. Les hypothèses plausibles sont les suivantes : l’immunité acquise par contamination lors des pics précédents de l’épidémie et les progrès de la vaccination dans certains pays expliqueraient la brièveté de cet épisode.

La vaccination continue cependant de progresser très lentement. En ce début d’année, la question n’est plus celle de la disponibilité des vaccins, mais la capacité des pays à déployer des campagnes sur l’ensemble de leur territoire. « Je ne connais pas une capitale où une personne qui souhaite se faire vacciner ne puisse pas le faire », a ainsi souligné John Nkengasong, le directeur du CDC-Afrique.

Sur le plan de la vaccination ; le continent africain a reçu 563 millions de doses et 60 % ont été administrées. Huit pays ont atteint le taux de couverture vaccinale de 40 % fixé pour 2021. Cependant seulement un peu plus de 10 % des adultes du continent sont totalement vaccinés.

L’OMS a établi une liste de 20 pays prioritaires dans lesquels devraient être envoyées des équipes d’experts pour appuyer les ministères de la santé dans le déploiement de la campagne de vaccination. « Nous ne partons pas de zéro. Tous les pays en Afrique ont l’habitude d’organiser des campagnes en quelques semaines, voire en quelques jours, auprès de millions de personnes. Mais cette fois-ci, peu d’entre eux ont fait cet exercice de planification. Les incertitudes sur l’accès aux vaccins en sont la principale raison » déclare le docteur Alain Poy, chargé du programme d’assistance de l’OMS.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...