Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : deux soldats tués près de la frontière avec le Burkina Faso

Deux militaires béninois ont perdu la vie dans l’explosion de leur véhicule, près de la frontière avec le Burkina Faso. Il s’agirait d’un acte terroriste djihadiste.

Deux soldats sont morts dans la matinée du jeudi 6 janvier 2022 alors qu’ils se trouvaient dans leur véhicule militaire.

La Nouvelle Tribune précise dans un article du 7 janvier 2022, qu’« un véhicule des Forces armées béninoises (FAB) a sauté (…) sur une mine artisanale à Tanguiéta qui se trouve dans le département de l’Atacora. »

Premières attaques sur le sol béninois

C’est la deuxième fois qu’un véhicule des FAB saute sur une mine artisanale au Bénin, qui a connu sa première attaque terroriste contre son armée le mercredi 30 novembre 2021 dans les encablures du pont de Mékrou, à l’ouest de Banikoara, et avait coûté la vie à un policier.

La deuxième attaque a eu lieu à Porga, dans la commune de Matéri, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans la nuit du 1er décembre 2021 : une position des Forces armées béninoises y avait été attaquée, causant cette fois des blessures à deux soldats.

Si le Burkina Faso est en proie aux attaques de groupes armés djihadistes affiliés à Al-Qaida et l’organisation État islamique, le Bénin état jusque là préservé. Depuis ces premières attaques, le pays a décrété que la région Nord-Ouest était bel et bien « sous menace terroriste ».

Menace grandissante

Lors de l’ouverture d’un séminaire le 21 décembre dernier, Fortunet Alain Nouatin, le ministre chargé de la défense nationale, avait appelé les militaires à une plus grande vigilance face au danger désormais présent sur le territoire béninois : « La menace est là. A tout moment, elle peut surgir d’une façon ou d’une autre », avait-il déclaré.

Inquiet de l’avancée des groupes armés djihadistes sur le territoire national béninois, le général avait aussi exprimé ses attentes : « Je vous demande d’être toujours sur le qui-vive, d’être aguerris et de remarquer les moindres gestes qui peuvent être déjà des signes annonciateurs d’un mouvement qui, si on y prend garde, peut devenir la gangrène. Ça, je ne vous souhaite pas. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement a annoncé avoir dissous le FNDC, principal groupement d’opposition. Le FNDC, une coalition de partis politiques, de syndicats et d’organisations de la société civile a appelé à une nouvelle journée de manifestation le 17 août. En Guinée, le collectif FNDC qui s’oppose à la junte au pouvoir a été...
Ce nouvel assaut djihadiste qui a fait 42 morts s’est déroulé dans un contexte complexe ; alors que le pouvoir malien repousse son historique allié français et se rapproche de la Russie.  Au Mali, quarante-deux soldats maliens ont été tués, dimanche, dans le nord-est près des frontières du Burkina Faso et...
Une manifestation contre le coût élevé de la vie a tourné à l’émeute le 10 août dans la capitale de la Sierra Leone, Freetown. Le 10 août, à Freetown, des manifestations ont dégénéré et causé la mort de deux policiers. Les manifestants protestaient contre la vie chère. Dans le quartier...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...