Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : Human Rights Watch accuse la sécurité d’avoir torturé six hommes

L’ONG Human Rights Watch (HRW) affirme que les services de sécurité malien ont torturé six hommes, présumés putschistes.

 Les services de sécurité maliens auraient torturé six hommes accusés d’être à l’initiative de la préparation d’un coup d’État contre le pouvoir actuel. Les services de sécurité auraient infligé des chocs électriques et des simulations de noyade aux six personnes détenues ; selon les déclarations de HRW.

Les détenus ont reçu des impulsions électriques sur les extrémités du corps, le torse et les parties génitales, ont été roués de coups à des degrés divers. Ils étaient retenus dans des lieux de détention secrets. Les faits se seraient déroulés en septembre et octobre toujours selon HRW.

HRW dans sa déclaration du 16 décembre décrit avec force détails les sévices subis par les six hommes. Les services de sécurité ont selon toute vraisemblance injectée des substances inconnues, ont maintenus dans des positions douloureuses, et se sont livrés à des simulacres d’exécution. Les détenus ont également été privés de sommeil et maintenus à l’isolement.

HRW est parvenu à identifier les six hommes concernés. Ce sont le colonel-major Kassoum Goïta, l’ancien conseiller présidentiel Kalilou Doumbia, le commissaire principal de police Moustapha Diakité, l’adjudant-chef Abdoulaye Ballo, l’homme d’affaires Sandi Ahmed Saloum, et Issa Samaké.

HRW exige l’ouverture immédiate d’une enquête « impartiale ». « Les membres des forces de sécurité maliennes considérés comme responsables de torture, quel que soit leur rang, doivent être dûment poursuivis et mis à pied » a déclaré la directrice pour le Sahel de Human Rights Watch,Corinne Dufka.

Kassoum Goïta appartenait à un groupe d’officiers qui avait renversé le président civil Ibrahim Boubacar Keïta en août 2020. Kalilou Doumbia a quant à lui, occupé les fonctions de secrétaire général de la présidence sous M. Ndaw, démis après un second putsch mené en mai par le colonel Goïta.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...