Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : nouvelle attaque terroriste dans le centre du pays
mali nouvelle attaque terroriste dans- pays - TribuneOuest

Dans le centre du Mali, un véhicule de transport a été pris pour cible dans cette nouvelle attaque de djihadistes qui a fait au moins trente morts.

Les attaques meurtrières sont de plus en plus fréquentes et violentes.

Au moins 30 personnes ont été tuées, vendredi 3 décembre 2021, près de Bandiagra, dans le centre du pays, lors d’une attaque à priori djihadiste.

« Des enfants et des femmes »

« Les civils étaient dans un véhicule de transport. Les passagers ont été mitraillés et le véhicule a été brûlé. L’État a envoyé des forces de sécurité sur place », selon la déclaration des autorités locales de la région de Mopti à l’AFP. « Des enfants et des femmes et des disparus » se trouvaient parmi les victimes, d’après les précisions d’une source locale.

Des forces de sécurité ont été déployées sur place.

L’attaque, qui n’a pas encore été revendiquée par un quelconque groupe armé, est soupçonnée d’être d’origine djihadiste.

Le lendemain du massacre, lors de la diffusion d’un communiqué à la télévision publique, le gouvernement de transition a précisé que le bilan s’élevait à 31 morts et 17 blessés. Il a, par ailleurs, annoncé que « toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs de cet acte ignoble ».

L’Association pour le développement de Bandiagara (ADB) a, de son côté, condamné « une attaque lâche et criminelle », et a expressément demandé aux autorités de « prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger la population et leurs biens ».

Dix années de violences

Le nord du Mali est en proie aux agissements djihadistes de divers groupes armés affiliés à Al-Qaïda et à l’organisation État islamique, depuis 2012. Mais les villages sont aussi victimes d’actes de bandits et de milices autoproclamées d’autodéfense.

Le Burkina Faso et le Niger font aussi partie de cette zone dite « des trois frontières » et subissent également les représailles de ces différents groupes.

En presque 10 ans, ces attaques ont fait des milliers de morts civils et militaires et des centaines de milliers de déplacés dans cette région du Sahel.

Les forces militaires maliennes, françaises et de l’ONU n’ont pas réussi a enrayer ces violences. Ni même le putsch de 2020, en faveur du gouvernent militaire de transition.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32