Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire – Plainte de Michel Gbagbo contre Guillaume Soro à Paris – Maître Habiba Touré : « On ira jusqu’au bout » 

Une fois de plus, Guillaume Soro ne s’est pas présenté au  cabinet de la juge d’instruction Sabine Khéri qui l’a convoqué mercredi 24 novembre 2011, pour l’entendre dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien. L’ex-premier ministre a brillé par son absence au tribunal de Paris.

Emprisonné à Bouna (nord-est de la Côte d’Ivoire), après son arrestation en compagnie de son père, au cours des évènements de la crise électorale de 2010-2011, Michel Gbagbo avait déposé plainte contre plusieurs responsables des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, dont  Guillaume Soro. « Monsieur Michel GBAGBO, citoyen français, a été, sous les yeux de toutes les caméras du monde entier, déshabillé, frappé à sang et humilié le 11 avril 2011 à Abidjan puis déporté à Bouna, dans le Nord de la Côte d’Ivoire. À travers des vidéos tournées et diffusées sur Internet par ses geôliers, Monsieur Michel GBAGBO est exhibé comme un trophée de guerre. ()Monsieur Michel GBAGBO, citoyen français a, par l’intermédiaire de ses Conseils, déposé plainte le lundi 14 novembre 2011 devant les Juridictions Françaises pour enlèvement, séquestration, et traitements inhumains et dégradants, à l’encontre de Monsieur Guillaume SORO (). Nous ne doutons pas un seul instant que la Justice Française accordera à cette plainte toute l’importance qu’elle mérite », avait informé, dans un communiqué, son avocate, Maître Habiba Touré.

Mais  la partie plaignante a été déboutée par le tribunal de grande instance de Paris et le dossier a été classé sans suite. « Il est vrai que la plainte que nous avons déposée auprès du Tribunal a été classée sans suite, mais cela ne veut pas dire qu’elle a été rejetée. Il y a une nuance… Le Procureur près le Tribunal de Paris m’a apporté une réponse, qui laisse penser que sa réponse est plutôt politique et non judiciaire (). Nous n’allons pas en rester là. Mes confrères et moi préparons d’autres actions pour amener la justice française à se pencher sur le cas Michel Gbagbo, qui est un citoyen français, il ne faut pas l’oublier », avait commenté Maître Habiba Touré, qui se confiait au quotidien ivoirien « L’Inter ». 

Pour les avocats de Guillaume Soro, leur client fait manifestement l’objet d’un harcèlement judiciaire :  « C’est la quatrième convocation en huit ans qui est adressée à M. Guillaume Soro alors que la position du procureur est très claire : cette procédure est illégale, l’immunité s’oppose à ce que Guillaume Soro soit convoqué et pourtant, le juge d’instruction, contre l’avis du procureur, contre l’avis de la cour de cassation, persiste à convoquer M. Guillaume Soro. C’en est assez », a martelé la défense, dont les propos sont rapportés par RFI. Selon Robin Binsard, l’un des avocats, « La règle, c’est la coutume internationale qui s’applique, c’est que le Premier ministre bénéficie d’une immunité de juridiction : il ne peut pas être jugé en France pour des actes commis en sa qualité de Premier ministre en Côte d’Ivoire lors de ses fonctions et dans le cadre de ces mêmes fonctions. » La défense a donc décidé de déposer une « requête en nullité » afin de mettre fin à la poursuite judiciaire.

De leur côté, les partisans de Guillaume Soro dénoncent un complot politique.  «Pour nous Mouvement Génération Guillaume Soro, il s’agit ni plus ni moins d’une conspiration politique à d’autres visées, qui ne saurait prospérer. Mieux, c’est une autre forme pour les pro-Gbagbo de distraire ou même de détourner l’opinion nationale et internationale de la dynamique de paix et de réconciliation nationale engagée dans tout le pays par les autorités ivoiriennes () Ce d’autant plus que ce sont plus 101 personnes qui ont été arrêtées à la résidence de l’ancien président. Qu’aurait gagné Guillaume Soro à ordonner la torture et la brimade de Michel Gbagbo parmi tant de personnes?», a déclaré, au cours d’une conférence de presse, Camara Métan Moussa, le président du mouvement.

Le dossier n’est cependant pas près d’être clos, car si l’on en croit Maître Habiba Touré, « les arguments évoqués sont hors sujet. » « On entend aller jusqu’au bout () en ce qui nous concerne », a-t-elle réagi.

AUTEUR: Axel Illary
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lundi 21 novembre 2022, la junte malienne a annoncé l’interdiction des activités de toutes les ONG financées ou soutenues par la France, et notamment dans le domaine humanitaire. Abdoulaye Maïga, le premier ministre par intérim malien, a déclaré dans un communiqué diffus sur les réseaux sociaux, l’interdiction des Organisations non...
La seconde phase du projet de la route Lofa reliant Gbarnga à Mendikorma, au nord du Liberia, va bénéficier d'un coup de pouce financier en provenance du Qatar. Le gouvernement libérien cherche en effet à séduire plusieurs investisseurs internationaux afin de terminer cette autoroute très importante pour l'économie domestique.  Comme...
Face à la rudesse de la crise économique frappant Nouakchott, le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, a annoncé, lundi 28 novembre, plusieurs mesures destinées à soulager la population de l'Etat maghrébin. Dans les faits, il s'agit d'une revalorisation des salaires des fonctionnaires civiles et militaires, du montant du salaire minimum...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...