Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : un rapport réclame justice sur les crimes de Yahya Jammeh
gambie rapport reclame justice crimes yahya jammeh - TribuneOuest

Un rapport-clé de dix-sept volumes recense les crimes et violations des droits humains commis sous le régime du dictateur Yahya Jammeh entre juillet 1994 et janvier 2017. Justice devra être faite.

En Gambie, une enquête menée par la Commission vérité, réconciliation et réparations (TRRC) a révélé ce jeudi 25 novembre 2021, les crimes commis durant le régime du dictateur Yahya Jammeh durant sa période d’exercice.

Un rapport-clé particulièrement attendu contenant le résultat de deux années et demie de témoignages d’investigations et d’auditions sur la période Jammeh.

Pas de nom cité, quoique Jammeh fortement soupçonné

Remis au président Adama Barrow, le rapport ne donne pas les noms des principaux responsables. Les victimes sont, quant à elles, persuadées de l’implication de l’ancien autocrate, aujourd’hui en exil en Guinée équatoriale.

La TRRC, n’a pas publié le contenu du rapport mais un communiqué. « Dans son rapport, la Commission identifie et recommande des poursuites contre ceux qui portent la plus grande responsabilité dans les violations grossières des droits humains commises aussi bien contre des Gambiens que des non Gambiens entre juillet 1994 et janvier 2017 », les années au pouvoir de Yahya Jammeh, précise le communiqué sans citer de nom.

D’après Reed Brody, le défenseur des droits humains, le fait que la TRRC demande que Yahya Jammeh soit jugé ne fait aucun doute sur son implication : La Commission n’a laissé aucun doute quand au fait que Yahya Jammeh est en tête de liste des anciens fonctionnaires ».

La TRRC rappelle dans son rapport les crimes perpétrés sous le dictateur en Gambie : assassinats, torture, disparitions, viols et castrations, arrestations arbitraires, etc. « Entre 240 et 250 personnes sont mortes entre les mains de l’État et de ses agents », précise-t-elle.

Le président Barrow, qui a succédé à Yahya Jammeh en 2017 a assuré aux victimes que « justice sera faite ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...