Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : encore une vingtaine de morts dans le nord du pays
burkina faso encore vingtaine morts nord pays - TribuneOuest

Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués.

Week-end rouge encore dans le nord du Burkina Faso.

Dimanche 21 novembre, à Foubé, au moins neuf gendarmes et une dizaine de civils ont été tués dans une attaque djihadiste, d’après un communiqué d’Ousséni Tamboura, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement.

« Au moment où nous nous apprêtons à procéder à l’inhumation de nos vaillants combattants tombés dans l’attaque meurtrière d’Inata, prévue demain mardi, nous avons enregistré, hélas encore, une autre attaque contre un détachement de gendarmerie à Foubé » dans la province du Sanmatenga, région du Centre-Nord, a déclaré M.Tamboura à la radio nationale.

« Malheureusement, cette attaque a fait des victimes dont neuf gendarmes et une dizaine de civils », a-t-il déploré. « Huit gendarmes sont toujours portés disparus », selon des sources sécuritaires, qui précisent par ailleurs que des « opérations de recherches sont toujours en cours ».

Nouvelle attaque, plus de 2 000 morts depuis 2015

Cette attaque est intervenu une semaine après une attaque qui avait eu lieu à Inata contre un détachement de gendarmerie. Au moins 57 personnes, dont 53 gendarmes, y ont perdu la vie, selon un communiqué récent du ministre.

Ce dernier a estimé qu’« il y a nécessité de considérer que nous sommes véritablement en guerre ». « 36 gendarmes seront inhumés mardi à Ouagadougou ».

L’attaque d’Inata est la plus meurtrière contre les forces de défense et de sécurité qui ait été perpétrée au Burkina Faso, depuis que le pays est confronté aux violences de groupes armés djihadistes., affiliés à Al-Qaida et à l’organisation État islamique.

Depuis 2015, elles ont causé la mort de quelques 2 000 personnes et ont fait 1,4 millions de déplacés.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...