Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : l’armée attaque deux camps de « bandits »
nigeria larmee attaque deux camps bandits - TribuneOuest.jpeg

Samedi 20 novembre 2021, dans l’état de Sokoto, au Nigeria, l’aviation a bombardé deux camps de criminels, faisant de nombreux morts.

Samedi dernier, l’aviation nigériane a bombardé deux camps établis par des groupes de criminels dans l’État de Sokoto, dans le district de Isa, dans le nord-ouest du pays, faisant « de nombreux morts », selon un communiqué des autorités locales à l’AFP (Agence France Presse).

Frappes aériennes

« Les militaires ont conduit des frappes aériennes sur les villages de Tsaika et Dangwandi où un nombre important de bandits ont été tués », d’après un responsable local. Il est cependant difficile de communiquer un nombre exact de personnes tuées, mais le bilan est assez important alors que ces camps étaient habités par de très nombreux bandits », selon cette même source, sou couvert d’anonymat.

D’après une source sécuritaire régionale, les bombardements sur les deux camps ont été menés simultanément » provoquant des « dégâts matériaux et humains importants ». « Les deux camps ont été détruits, les cadavres et les débris jonchent désormais ces camps ».

Les réseaux téléphoniques ont récemment été coupés dans la zone, afin d’empêcher les bandits d’œuvrer, rendant difficile la transmission d’informations et de détails sur le mode operandi de cette mission.

Une zone aux mains des bandits

Depuis quelques années, le nord-ouest et le centre du Nigeria sont devenus le théâtre attaques de bandes de criminels, localement appelés « bandits ». Ces derniers pillent les villages de la région, volent le bétail, brûlent les maisons, et tuent les villageois.

Les attaques se sont récemment intensifiées, notamment dans l’État de Sokoto.

Depuis le mois de septembre, l’armée nigériane procède à des frappes aériennes contre des camps de bandits voisins, dans l’État de Zamfara.

Les sources n’ont pas été en mesure de certifier de la mort dans les bombardements des deux chefs des camps attaqués, Bello Turji et Bello Buzu.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...